lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Actualités
Actus Aveyron

16 Septembre 2019 | Actus Aveyron

FD CUMA Aveyron : journée mécanisation jeudi 19 septembre à Buzeins

Frédéric Carrière, président de la FDCUMA Aveyron.

La journée mécanisation FD CUMA se déroulera cette année à Buzeins, ce jeudi 19 septembre. Comme lors des précédentes éditions, la FD CUMA a associé différents partenaires techniques à la journée et a mobilisé leurs compétences afin de couvrir au mieux la thématique : "couverts végétaux, non labour, pourquoi pas chez moi ?".

Les objectifs sont multiples : mesurer les enjeux autour des pratiques culturales, s’informer, comprendre, échanger ; avoir tous les éléments en main avant d’amorcer un changement de pratiques. Une journée riche en contenus est proposée.

La matinée se déroulera en salle avec de nombreux témoignages. Trois agriculteurs partageront leur expérience et leurs pratiques. Ils présenteront leur démarche, leur raisonnement, ce qu’ils ont mis en place, les résultats qu’ils ont obtenus, les enseignements qu’ils en tirent, ce qu’ils envisagent pour demain.

Deux responsables de CUMA présenteront leur réflexion sur la gestion collective d’un parc de matériels de travail du sol. Comment passer de l’idée aux actes et faire en sorte que les adhérents puissent accéder à tous les outils de travail du sol de la CUMA tout en garantissant un tarif accessible à tous ?

Le programme

- Forum - débat de 10h à 12h30 à la Salle des Dolmens.

- Repas (15 € sur réservation au 05 65 73 77 99).

- Démonstrations commentées de 14h à 17h sur les parcelles à proximité de la salle.

- Journée gratuite ouverte à tous.

- Buvette sur place assurée par le comité des fêtes de Buzeins.

Frédéric Carrière, président de la FD CUMA : réunir les Cumistes d’Aveyron

- Pourquoi une journée de la mécanisation ?

F. Carrière : «La mécanisation est notre fer de lance, notre cœur de métier, la journée de la mécanisation, organisée tous les deux ans, est une occasion de rappeler que les CUMA sont un acteur majeur de la mécanisation. Parmi la multitude de problématiques auxquelles nos CUMA sont confrontées, la mécanisation reste notre priorité ! Et de ce fait, nous nous intéressons aux nouvelles pratiques, à la réduction des produits phytosanitaires afin d’adapter notre parc de matériels, d’accompagner nos groupes sur ces nouvelles contraintes que nous devons transformer en atouts. Ces évolutions sont l’occasion de rebattre les cartes mais en groupe c’est toujours plus motivant ! Avec l’ambition partagée d’améliorer la performance des exploitations en termes d’économie bien sûr, d’agronomie, d’environnement...

- On le sait, la mécanisation reste l’un des principaux postes de charges sur une exploitation (de l’ordre de 30 à 45%), comment les CUMA peuvent-elles inverser la tendance ?

F. Carrière : C’est en effet une réalité qui s’inscrit dans le temps ! Il y a toujours une bonne raison de garder un tracteur sur la ferme ! Passer le pas de l’investissement partagé d’un matériel n’est pas toujours évident. Même si en Aveyron, les agriculteurs sont particulièrement bien engagés dans leurs CUMA, il n’empêche, les charges de mécanisation restent importantes dans les fermes. A nous, réseau CUMA, de prouver que nous pouvons travailler encore mieux, de mesurer le temps de travail gagné, de profiter des dernières innovations... et surtout de l’importance de partager nos expériences.

- A quoi sert cette journée ?

F. Carrière : Notre journée de la mécanisation fait partie de la vie de notre réseau, c’est un événement phare qui réunit tous les Cumistes qui s’interrogent sur une problématique pertinente issue de leurs réflexions. L’enseignement y est d’ailleurs sensible puisqu’à chaque édition, les élèves des établissements agricoles du département sont présents. Cette journée est aussi une belle promotion de notre réseau auprès de nos partenaires. Pour les responsables CUMA, une journée comme celle-là, permet de rebooster les équipes, de mûrir leur réflexion sur la thématique. Et pour l’équipe locale qui organise c’est aussi l’occasion de relancer la dynamique locale. Sur la région de Sévérac, retenue cette année, le réseau est fort d’une solide expérience et histoire, à travers des précurseurs qui ont su transmettre. En tant que responsable départemental, nous sommes heureux de voir des CUMA investies, heureux de recevoir une telle manifestation !».

Recueillis par Eva DZ

Télécharger le flyer de la journée ICI

 éleveurs+CUMA+semis

13 Septembre 2019 | Actus nationales | Actus Aveyron | Actus élevage

«Loup, la détresse est européenne» : des feux dans le Nord et Sud-Aveyron ce vendredi soir

Comme l’année dernière, les maires ruraux de l’USAPR (Union pour la Sauvegarde des Activités Pastorales et Rurales) appellent à illuminer les sommets avec des feux pour afficher la détresse des territoires soumis à la prédation des loups. Cette action est réalisée de la même manière dans plusieurs pays européens qui remettent en cause la politique de gestion du loup au niveau de l’UE.

En Aveyron, elle s’organisera à deux endroits : Ste-Eulalie-de-Cernon (croisement des routes D23 et D7) et Laguiole (Oustrac) ce vendredi 13 septembre à partir de 20h30. Action relayée en Aveyron par la FDSEA et les JA.

LIre le communiqué de presse de l'USAPR ICI

 éleveurs+loup+prédateurs

13 Septembre 2019 | Actus Aveyron

Emploi : l’agriculture, un secteur qui recrute en Aveyron !

Les différents partenaires réunis à la Maison de l’agriculture à Rodez.

La Chambre d'agriculture et ses partenaires se mobilisent durant "la semaine de l’emploi en agriculture" à travers des réunions d'information et des visites d'exploitations agricoles sur l"ensemble du département. Objectif : informer sur les opportunités d’emploi d’un secteur économique qui recrute !

L’Aveyron compte aujourd’hui 3 283 salariés agricoles (permanents et occasionnels), dont 28 % sont des femmes. 42 % sont des CDD et 1 200 des salariés permanents, avec des métiers essentiellement liés à l’élevage et à la mécanique agricole selon les chiffres annoncés lors de la réunion organisée à la Maison de l’agriculture à Rodez, lundi 9 septembre.

Elle s’est déroulée en présence de Jacques Molières, président de la Chambre d’agriculture, Gisèle Rigal, conseillère départementale du canton de Villeneuve et Villefranchois, présidente de la commission Insertion (RSA), Yannick Dijols, directeur de Pôle Emploi Rodez, Jean Valadier, vice-président de la communauté de communes Aubrac-Carladez-Viadène, Sylvie Miquel, chargée de mission à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE), René Debons, président de la section employeurs de main d’œuvre FDSEA, Éric Gavalda, directeur de CAP Emploi, Cécile Cure, responsable Nord-Aveyron de la Mission locale Aveyron, Bernard Gauvain, de l’Association des salariés agricoles Aveyron...

Ils ont présenté le dispositif mis en œuvre pour faire découvrir aux demandeurs d’emplois les métiers de l’agriculture et les différents accès à la formation agricole dans le cadre de la semaine d’information programmée notamment du lundi 23 au vendredi 27 septembre. Jacques Molières a confirmé que l’agriculture est un secteur qui recrute mais qui peine à recruter : «nous avons aujourd’hui 3 200 salariés, il en faudrait environ 800 de plus pour répondre à la demande !» estime-t-il.

 éleveurs+emploi+salarié

29 Août 2019 | Actus Aveyron

FDSEA et JA Aveyron rencontrent la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon (Transition écologique)

Une réunion à laquelle participaient la préfète et le DDT... (photo FDSEA Aveyron).

La FDSEA et les JA ont ren- contré Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition éco- logique et solidaire, lors de son déplacement en Aveyron, lundi 26 août.

«Nous avons transmis à Emmanuelle Wargon nos revendications en matière d’environnement, un secteur où la profession agricole est active et doit être consultée !» résume Laurent Saint-Affre, président de la FDSEA. «Je lui ai dit que lorsque que l’on parle d’envi- ronnement, de production d’éner- gie, de l’eau et de sa qualité, tous ces sujets doivent être abordés en lien avec la Chambre d’agriculture et les agriculteurs soucieux d’accompagner les projets de développement. Le tout, sans nous culpabiliser et en nous respectant».

A propos des retenues colinaires, la profession agricole confirme qu’elle veut avancer vite sur ce sujet : «nous voulons co-construire des projets avec l’ensemble des organismes et structures du territoire, comme les syndicats de rivière, les pêcheurs, etc. Nous pouvons également parler d’étayage pour ces retenues colinaires. Notre souhait est de participer et être consulté. Nous demandons une évolution positive de la réglementation sur les retenues colinaires. Nous avons appris lors de cette réunion que des études menées par zones et servant de socle unique pourraient simplifier la démarche, pour des projets individuels ou collectifs».

La discussion s’est poursuivie avec un membre du cabinet d’Emmanuelle Wargon, en évoquant aussi le dossier photovoltaïque. Les coûts de raccordement élevés au réseau sans que cela soit justifié dans plusieurs cas ont été dénoncés.

«Nous sommes convaincus qu’il est possible de monter un projet photovoltaïque sur le département capable d’accompagner des agriculteurs, pour des bâtiments, afin de conforter économiquement leur exploitation et être plus compétitifs».

Méthanisation

A propos de la méthanisation, «les agriculteurs aveyronnais sont favorables à ces projets. Il doivent être soutenus dans leurs démarches. Mais nous sommes opposés à des unités utilisant des cultures destinées à l’alimentation animale». Autre sujet, les plas- tiques agricoles : «nous demandons à l’Etat de se réveiller, de mettre en place une filière de recyclage pérenne».

Enfin, la FDSEA et les JA ont conclu par le réchauffement climatique : «c’est un sujet qui est lié à l’eau, à la sécheresse qui impacte notre agriculture actuellement. Lors de cette entrevue, nous avons mis en avant l’importance d’une agriculture qui fixe le carbone. L’élevage, comme celui pratiqué en Aveyron, est primordial dans la lutte contre le réchauffement climatique !».

 éleveurs+FDSEA+environnement

22 Août 2019 | Actus Aveyron

 

Anthony Quintard et Romain Déléris, président et vice-président des JA Aveyron.

Ce week-end à Layoule-Rodez plage : les JA animent la ville !

L’agriculture aveyronnaise s’installe en ville ! Pour la quatrième édition de "Sous les pavés, les prés", ce samedi 24 et dimanche 25 août à Layoule, dans le cadre de Rodez Plage, les JA de l’Aveyron ont prévu de nombreuses animations dont plusieurs nouveautés...

Pas facile de se renouveler chaque année pour offrir un moment de convivialité autour de l’agriculture, qui soit inoubliable pour les petits comme pour les grands citadins ! "Sous les pavés, les prés", événement organisé par les JA de l’Aveyron depuis 4 ans, met en relation monde rural et citadin le temps d’un week-end ou quand les agriculteurs de l’Aveyron s’installent en ville, à Rodez !

«On s’aperçoit que chaque été, les visiteurs aiment nous retrouver, on revoit quelques fidèles qui apprécient notre rendez-vous à la fois convivial et gourmand à la découverte de l’agriculture de notre territoire», explique, ravi, Romain Déléris, vice-président de JA 12. Parmi les 4 000 visiteurs reçus chaque année sur les bords de l’Aveyron, dans le quartier de Layoule, quelques touristes aussi sont de la partie ! Mais ce sont surtout les familles ruthénoises et des environs qui viennent profiter du moment pour le plus grand plaisir de la cinquantaine de bénévoles JA mobilisés pour le week-end.

Parmi les nouveautés, un challenge inter-canton, ce dimanche à partir de 17h. A l’image des jeux intervillages organisés dans les fêtes locales, cette petite compétition amicale mettre au défi des équipes de jeunes agriculteurs qui pourront être soutenus par le grand public.

Autour d’un verre et d’un burger 100% Aveyron ! Plusieurs spécialités au menu : le fameux burger 100% aveyronnais : du pain fabriqué avec de la farine aveyronnaise, un steak de viande bovine aveyronnaise IRVA, une sauce Laguiole AOP ou Roquefort AOP ! Le traditionnel aligot-saucisse aura aussi sa place, spécialité aveyronnaise incontournable avec la collaboration de la coopérative Jeune Montagne.

Des dégustations pour les gastronomes. Toute la journée de ce dimanche, à partir de 10h, les visiteurs pourront s’informer sur les différents signes de qualité, leurs conditions de production, de fabrication... et déguster la viande, les produits laitiers (fromages, lait, yaourts...).

La soirée du samedi prolongée. Autre nouveauté pour cette édition 2019 de "Sous les pavés, les prés", un concert sera proposé pour animer la soirée de ce samedi. «Depuis la première édition, la soirée du samedi s’achève aux alentours de 22h, une fois les visiteurs bien restaurés (plus de 500 repas sont servis ce soir-là). Mais certains avaient envie de prolonger la soirée, visiteurs comme bénévoles JA. Nous avons donc sollicité la mairie de Rodez pour organiser un concert et ainsi prolonger la convivialité», expliquent les JA.

Pour ce premier rendez-vous, c’est Projet Newton qui a été retenu : une ambiance Swing’n’rock à partir de 20h suivi d’un DJ !

Plus d'infos sur le site des JA Aveyron ICI

 éleveurs+JA+rodez

Précédents articles

13 Août 2019 | Concours chiens de berger à Ségur : les Aveyronnais grands vainqueurs !
12 Août 2019 | Rencontre avec le député Stéphane Mazars sur les accords CETA
10 Août 2019 | Nouvelles restrictions de l’eau à partir du 10 août
09 Août 2019 | Ce week-end concours de chiens de berger à Ségur
08 Août 2019 | Sous les pavés, les prés, le rendez-vous des JA à Rodez
07 Août 2019 | Découvrez nos fermes : rendez-vous le 10 août à Laguiole
05 Août 2019 | Championnat de France des chiens de troupeau : plus de 4 000 entrées !
03 Août 2019 | Le 4 août à La Roque : les chiens de troupeau en finale
02 Août 2019 | Découvrez nos fermes les 4 et 10 août avec les JA
30 Juillet 2019 | Sécheresse : la FNSEA monte au créneau
Voir toutes les archives