lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Dimanche 17 décembre 2017 - 11h09


 

Actualités
Actus élevages

15 Décembre 2017 | Actus Aveyron /actualites/informations-fco-1.php

CETA-MERCOSUR : «consommateurs et éleveurs, tous trompés !» (FDSEA-JA)

Des agriculteurs de la FDSEA et des JA organisent aujourd'hui, vendredi 15 décembre, deux actions syndicales, devant les enseignes Leclerc, l'une à Villefranche-de-Rouergue, l'autre à Sébazac (photos), pour sensibiliser les consommateurs aux dangers des futurs accords de libre-échange CETA et MERCOSUR.

Selon les deux syndicats : "Alors que le CETA doit être ratifié prochainement par le Parlement français, que la signature de l'accord avec le Mercosur doit intervenir début 2018 et au moment de la cloture des Etats Généraux de l'Alimentation, la FNSEA appelle à une mobilisation nationale pour faire entendre au gouvernement que notre alimentation mérite des règles du jeu équitables.

Pour les éleveurs, ces traités commerciaux sont inquiétants car les importations de viande bovine négociées sont très importantes, plus de 200 000 tonnes. Elle ne peuvent pas arriver sur le marché français sans le déstabiliser et faire perdre de la valeur aux viandes françaises. Selon les estimations de la profession agricole, les fermes devront faire face à une perte de résultat colossale de l'ordre de 30 à 60 %. Les éleveurs subissant déjà une conjoncture compliquée depuis plusieurs années, cette perspective pourrait faire perdre à la filière 20 000 à 30 000 emplois en France (arrêt des fermes et baisse d'activité dans toute la chaîne de transformation).

Pour les consommateurs, les viandes canadiennes et sud-américaines sont issues de systèmes de production peu ou pas réglementés. Ces traités ne prévoient aucune harmonisation et exigence en matière de sécurité sanitaire, de bien-être animal, de protection sociale des salariés, de protection de l’environnement,... Par exemple, la Russie a annoncé recemment la suspension de ses importations de bœuf brésilien à la suite de la découverte de traces d'hormones de croissance dans ces viandes. Après l’affaire dite « de la viande avariée » qui a secoué le pays au printemps dernier, cette dernière annonce vient accabler le système de traçabilité des viandes du Brésil.

Alors que, au sein des Etats généraux de l’Alimentation, les consommateurs font part d'un grand intérêt pour le mode de production, la qualité et l'origine de leur alimentation, les accords du CETA et du Mercosur vont à l'encontre des attentes des français. Ces accords trahissent les consommateurs et soulignent l'incohérence des pouvoirs publics".

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 21 décembre 2017.

 éleveurs+FNB+ceta

15 Décembre 2017 /actualites/informations-fco-1.php | Actus nationales

Échec temporaire des négociations sur le Mercosur

Les négociations, entre l'Union européenne et le Mercosur qui se sont déroulées à Buenos Aires ont échoué temporairement. Cet échec a été en partie obtenu grâce aux efforts de la société civile, des organisations agricoles et des Ministres du commerce extérieur. Il est aussi la conséquence de l'absence d'offre suffisantes de la part du Mercosur.

Prenant note de cet échec la FNSEA a salué « la pression constante qui a permis de pointer et de rendre public l'ensemble des dangers de cet accord qui est inacceptable en l'état, à renégocier ». Anna Cecilia Malmström, commissaire européen au commerce, affiche cependant sa volonté de conclure un accord au premier semestre 2018.

Le syndicat agricole a donc à nouveau dénoncé « l'incohérence que représenterait l'importation de produits agricoles qui ne respectent pas nos normes de production sociales et environnementales ». La FNSEA a également rappelé qu’un accord avec le Mercosur remettrait en cause la capacité de l'agriculture européenne de jouer son rôle dans la lutte contre le changement climatique.

 éleveurs+mercosur+FNSEA

15 Décembre 2017 | Conduite des animaux /actualites/informations-fco-1.php

Bovins viande : des journées éleveurs réussies [vidéo]

Le service bovins viande de la Chambre d’agriculture organise chaque année des journées techniques ouvertes à tous les éleveurs de l'Aveyron. Elles étaient consacrées cette année à la contention et à la manipulation des bovins. Et animées par Michel Pomarède, formateur au centre de formation de Bernussou, avec l’appui des techniciens bovins viande. Lucie Bergonier, technicienne troupeau bovins viande sur le secteur Villefranchois-Ségala, explique l'objectif de ces six journées éleveurs programmées sur l'ensemble du département.

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 14 décembre 2017.

 éleveurs+bovins+veaux


13 Décembre 2017 /actualites/informations-fco-1.php | Actus nationales

FCO : plus de 8000 animaux possiblement porteurs du sérotype 4 dans 65 départements

L’ensemble des bovins sortis depuis le 1er avril 2017 des foyers de fièvre catarrhale ovine (FCO), des élevages situés en périmètre interdit, et de la Corse ont été identifiés, soit un total de 8 731 animaux réparties dans 65 départements, selon un bilan de la plateforme d’épidémiosurveillance ESA, publié le 12 décembre.

Ces bovins seront tous prélevés pour dépistage afin de déterminer s’ils sont porteurs ou non du sérotype 4. En cas de résultat positif, des analyses seront effectués sur vingt congénères supplémentaires.

Au total, «839 élevages ont été destinataires d’animaux depuis le périmètre interdit ou depuis la Corse, dont 501 situés en dehors de la zone réglementée», note la plateforme. «Parmi ces 839 élevages, 100 ont été destinataires d’animaux depuis des foyers de FCO-4, dont 38 sont situés dans dix-huit départements indemnes de FCO-4».

 éleveurs+ovins+FCO

13 Décembre 2017 /actualites/informations-fco-1.php | Actus nationales

FCO : un point sur la situation sanitaire

Un CNOPSAV-SA FCO a été convoqué jeudi 7 décembre 2017, avec une actualisation des dernières informations disponibles.

A ce jour, 21 foyers sont confirmés, tous dans le département 74.

Un élevage avec 2 bovins + dans le département 01 (commune de Saint Martin du Fresne), en lien avec le PI 74 -> investigations complémentaires dans le PI de 2 km mis en place autour, en attente de résultats.

Une suspicion forte dans le département 70 (commune de Villersexsel) sur une vache sortie du PI 74 le 17/10 -> PI de 2km posé autour dans l’attente d’investigations complémentaires.

Une suspicion forte dans le département 71 (commune de Prety) sur un veau né sur l’exploitation -> des investigations complémentaires sont toujours en cours ; si ce cas était confirmé, vu que le veau est né sur l’exploitation, il s’agirait d’un foyer qui donnerait lieu à un nouveau zonage.

Résultats de surveillance

Concernant les contrôles prévus en ZP et ZS : la quasi-totalité a été réalisée, avec des résultats négatifs.

Concernant les élevages en lien avec les foyers ou le PI du département 74 : 839 sont concernés sur tout le territoire, et pour le moment les résultats ne sont connus que pour environ 10% d’entre eux : ils sont négatifs, en dehors de l’élevage de l’Ain et de la suspicion de Haute-Saône.

A ce stade, le zonage n’est pas modifié.

 éleveurs+ovins+FCO

Précédents articles

12 Décembre 2017 | Plan loup 2018/2023 : «stop à la technocratie et au dogmatisme»
12 Décembre 2017 | IRVA et l'aide au veau sous la mère : un «carton jaune pour l’Etat» à Rodez [FNB]
12 Décembre 2017 | Plan loup 2018-2023 : les représentants des agriculteurs boycottent la réunion
08 Décembre 2017 | Mercosur : un nouveau camouflet pour l’agriculture française (FNSEA)
08 Décembre 2017 | Lait : #Value, le nouveau plan stratégique de Sodiaal-Union
08 Décembre 2017 | EGAlim: le plan de filière caprine vise une hausse de 10% des ventes d'AOP à cinq ans
07 Décembre 2017 | Nutrition animale : les éleveurs laitiers plébiscitent la luzerne
06 Décembre 2017 | Plan loup : la FNO finalement reçue au ministère
04 Décembre 2017 | FCO : le périmètre d’interdiction des mouvements d’animaux s’élargit
01 Décembre 2017 | PAC 2020 : S.Travert va «veiller à préserver une vision commune»
Voir toutes les archives