lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Actualités
Actus nationales

23 Août 2017 | Actus nationales /actualites/informations-fco-1.php

Second pilier PAC : précisions sur les sanctions, l'éligibilité et le co-financement (JO)

Dans un arrêté et un décret du 21 août paru le 22 août, le gouvernement précise certaines conditions d'éligibilité aux aides du second pilier, et définit les principes du régime de sanction en cas de manquement aux obligations. Il introduit également la possibilité, pour chaque financeur national, de «fixer le montant maximum de la part qu'il finance» ; c'est le préfet qui fixera ce montant dans le cas de l'Etat.

Le décret porte en grande partie sur la définition des bénéficiaires (personnes physiques ou morales à l'activité réputée agricole...) et le calcul des sanctions en cas de manquement à des engagements (ex. pas de réduction de l'aide si l'anomalie correspond à moins de 0,1ha ou 20% de la superficie déclarée).

Il prévoit la parution de deux arrêtés: le premier, paru ce même jour, précise «les règles de calcul des éléments à prendre en compte pour le respect des engagements» et «les conditions d'éligibilité» aux aides du second pilier (montants d'aides planchers, chargement maximal par hectare, part de prairies admissibles sur une exploitation...).

L'autre arrêté, à paraître, porte sur le co-financement des aides ; il doit fixer «le montant minimal, tous financeurs confondus, en deçà duquel les demandes d'aides annuelles ne sont pas acceptées».

 éleveurs+PAC+bovins

22 Août 2017 | Actus nationales | Actus végétales

Les orges dans le sillage du blé et le colza sous la pression du soja

Le prix de l’orge fourragère suit la tendance du cours du blé. Le prix rendu Rouen se situait à 135 €/t le 18 août, contre 138,50 €/t le 14 août, selon la Dépêche (la Cotidienne). Comme pour le blé, la récolte mer Noire est élevée, avec un rendement russe de 3,5 t/ha, supérieur à la moyenne.

Pour autant, l’orge française trouve un débouché grâce à une demande très soutenue de l’Arabie saoudite. Quant à l’orge brassicole, le prix fob Creil Etincelle (orge d’hiver) est de 164 €/t au 18/08, stable par rapport à la semaine précédente.

La France a fait une bonne récolte avec une qualité correcte (malgré un taux de protéine un peu élevé), mais cet élément baissier est compensé par le fait que l'Allemagne, son concurrent, a récolté des orges brassicoles de qualité dégradée.

Enfin, le colza subit la volatilité du cours du soja. La récolte brésilienne est pléthorique, au point que les Brésiliens n’ont plus de place pour stocker. De plus, les pluies qui sont tombées aux Etats-Unis sont favorables aux cultures, alors que le marché craignait la sécheresse.

Tous ces éléments tirent les prix à la baisse, mais la demande élevée de la Chine soutient le marché. Le prix du colza Euronext se situe au 21 août à 365,50 €/t échéance nov 2017, contre 371,75 €/t le 14 août.

 éleveurs+céréales+culures

21 Août 2017 | Actus nationales /actualites/informations-fco-1.php

FCO : le point sur la situation sanitaire

BTV8 en France continentale. Cette semaine (33), 4 foyers ont été notifiés : un dans l'Ain (01), un en Dordogne (24), un en Isère (38), et un en Haute-Saône (70).

Le nombre de foyers s'élève à 2 392 depuis septembre 2015 (dont 2099 depuis juillet 2016).

 éleveurs+ovins+FCO

21 Août 2017 | Actus nationales

Nappes d'eau: une baisse estivale «assez prononcée» (BRGM)

Le BRGM, service géologique national français, a publié le bilan mensuel, au 1er août, du niveau des nappes d'eau souterraine, le 17 août. «83% des points de suivi sont orientés à la baisse» par rapport au mois précédent, lit-on dans la note.

Le phénomène s'est «fortement accéléré au cours des derniers mois». En outre, «seuls 5% des points sont en hausse alors qu'ils étaient encore 24% au 1er juin». La situation n'est pas «totalement inhabituelle car il s'agit de la période des plus basses eaux», mais les experts précisent qu'elle est «assez prononcée».

71% des réservoirs affichent des niveaux «modérément bas à très bas», et pour une grande partie du territoire, les niveaux des nappes sont inférieurs à la normale. Sont particulièrement concernés: la nappe de la craie champenoise, la grande partie des nappes du bassin parisien, les aquifères de la vallée du Rhône et la nappe des calcaires de Lorraine.

Par ailleurs, le BRGM rappelle que la situation est «hétérogène d'une région à l'autre». Ainsi, les nappes des régions de Nîmes, Montpellier, d'Aquitaine et du sud du bassin parisien présentent «des niveaux moins déficitaires».

 éleveurs+eau+cultures

21 Août 2017 | Actus nationales | Le dessin de Z'lex

L’actu vue par Z’lex

"Attention les oeufs !".

 +zlex+oeufs+GMS

Précédents articles

21 Août 2017 | L’actu vue par Z’lex
21 Août 2017 | L’actu vue par Z’lex
21 Août 2017 | FCO : les négociants de la FFCB vont déduire aux éleveurs le coût des analyses PCR
31 Juillet 2017 | Loup : «trouver une solution rapide !» [point de vue]
28 Juillet 2017 | FCO : le point sur la situation sanitaire
28 Juillet 2017 | PAC : le gouvernement doit sortir de l’impasse des bidouillages budgétaires [FDSEA-JA]
28 Juillet 2017 | L’actu vue par Z’lex
27 Juillet 2017 | Un milliard d’euros manquants pour payer les aides Pac et un CSO annulé
27 Juillet 2017 | Viande bovine : la crise du lait a pesé sur le marché tout comme la FCO en 2016 [Agreste]
25 Juillet 2017 | Impasse budgétaire : ne pas se servir dans la poche des agriculteurs [FNSEA]
24 Juillet 2017 | Des mesures insuffisantes contre le loup [FNSEA-JA-FNO]
Voir toutes les archives