lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Actualités
Actus nationales

03 Avril 2020 | Actus nationales

Coronavirus : l'Allemagne autorise finalement l'entrée de saisonniers étrangers

L'Allemagne va finalement laisser entrer des dizaines de milliers de travailleurs saisonniers étrangers afin d'assurer les récoltes dans ses champs, après avoir initialement interdit leur venue en raison de la crise du coronavirus, a annoncé Berlin le 2 avril.

En avril et en mai, 40 000 saisonniers étrangers pourront travailler dans les exploitations agricoles allemandes, en manque de main-d'oeuvre, a annoncé la ministre de l'Agriculture Julia Klöckner dans un communiqué de presse commun avec son homologue de l'Intérieur Horst Seehofer. Selon l'accord conclu entre les deux ministres, les travailleurs étrangers devront toutefois être soumis à un contrôle médical et rester 14 jours séparés des autres saisonniers à leur arrivée. Pendant la récolte, ils devront respecter des distances de sécurité entre eux et, si cela n'est pas possible, porter des gants et un masque de protection.

Cette annonce intervient une semaine après la décision de Berlin d'interdire l'entrée sur son territoire aux saisonniers étrangers, afin de contrer la pandémie de nouveau coronavirus. L'Allemagne accueille chaque année près de 300 000 travailleurs saisonniers étrangers pour son agriculture, en majorité venus de Roumanie et de Pologne, selon les chiffres du principal syndicat agricole du pays, le DBV.

03 Avril 2020 | Actus nationales

Tests Covid-19 : le recours aux laboratoires vétérinaires est à l’étude

Lors de l’audition, le 1er avril, de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’impact, la gestion, et les conséquences de l’épidémie de coronavirus - Covid-19, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé que le recours aux laboratoires vétérinaires et départementaux était à l’étude «laboratoire par laboratoire», «pour augmenter nos capacités PCR». «Cela pourrait passer ou par un transfert d’automates PCR vers des laboratoires de biologie médicale destinés aux humains, ou par l’autorisation de la réalisation de biologie médicale au sein de laboratoires expérimentaux qu’ils soient départementaux ou vétérinaires, ou l’autorisation des laboratoires qui ne sont pas reconnus comme des laboratoires destinés aux humains à réaliser eux-mêmes ces examens», a-t-il précisé.

Pour Jean-Louis Hunault, président du syndicat de l’industrie de la Santé animale (SIMV), il est normal que chaque fabricant de diagnostics disposant d’un test Covid-19 doive obtenir une validation des services sanitaires. «En revanche, c’est incompréhensible que l’État tarde tant à faire appel à nos unités de production de tests PCR qui sont mobilisables immédiatement et peuvent produire 150 000 à 300 000 tests par semaine! Nous attendons un message clair de l’État sur la mobilisation de nos entreprises. Il nous faut un encadrement juridique.» La capacité actuelle de tests en France est de 20 000 par jour, selon Édouard Philippe

03 Avril 2020 | Actus nationales

Coronavirus : Bruxelles propose de nouvelles souplesses pour l'utilisation des fonds du 2e pilier

Dans le cadre de son initiative d'investissement (CRII+) en réaction au coronavirus, présentée le 2 avril, la Commission européenne prévoit pour les agriculteurs d'accroître la flexibilité dans l'utilisation des instruments financiers du fonds européen de développement rural avec des prêts ou de garanties pouvant aller jusqu'à 200 000 € à des conditions favorables.

De plus, Bruxelles propose que les fonds de développement rural puissent être utilisés pour investir dans des installations médicales et des infrastructures à petite échelle dans les zones rurales. Dans ce cadre, les États membres seront également autorisés à réaffecter les fonds inutilisés de leurs programmes de développement rural (PDR), plutôt que de les renvoyer au budget de l'Union.

Enfin, la Commission reporte la date limite de dépôt du rapport annuel des États membres sur la mise en œuvre de leurs PDR (initialement le 30 juin) afin de laisser plus de temps aux autorités nationales pour rassembler les informations nécessaires. Par ailleurs, la Commission confirme qu'elle proposera sous peu une série de mesures visant à simplifier la Pac: délais supplémentaires pour introduire des demandes de soutien, augmentation des avances de paiements, ainsi qu'une plus grande souplesse pour les contrôles sur place afin de minimiser les contacts physiques et de réduire la charge administrative.

03 Avril 2020 | Actus nationales

#OnVousNourrit : le travail des agriculteurs doit être reconnu [point de vue]

En cette période de crise, on redécouvre que tous les gestes quotidiens des agriculteurs sont indispensables au fonctionnement de la chaîne alimentaire et permettent de retisser les liens avec les Français. Interview de Luc Smessaert, président de la Commission communication de la FNSEA (photo ci-dessous).

- Vous venez de lancer une campagne de communication - #OnVousNourrit - sur les réseaux sociaux ? En quoi consiste-t-elle ?

Luc Smessaert : "Aujourd’hui, nous devons faire face à trois urgences, d’abord se soigner pour préserver notre santé, se protéger pour éviter la propagation du virus et se nourrir. On découvre que l’agriculture est face à un enjeu stratégique pour alimenter 66 millions de Français maintenant, dans les semaines et dans les mois qui viennent malgré des conditions sanitaires éprouvantes et les difficultés engendrées par la crise. Il nous appartient de valoriser la mobilisation, l’énergie et la passion que mettent les agriculteurs et tous ceux qui travaillent dans les filières agroalimentaires pour assurer dans les meilleures conditions une alimentation de qualité, sure et tracée de nos compatriotes. Ainsi, avons-nous décidé de diffuser sur les réseaux sociaux, essentiellement sur Facebook et Twitter, des images de femmes et d’hommes au travail, dans leurs gestes quotidiens. On peut y voir un agriculteur en train de semer, un éleveur amenant son troupeau à la traite, un maraîcher en train de remplir des cagettes…. En tout plus de 200 photos qui décrivent concrètement, quelquefois avec humour, le fonctionnement et la continuité de la chaîne alimentaire jusqu’au consommateur (1).

- Comment récupérez-vous ces images et ces commentaires ?

LS : Nous avons demandé à tout notre réseau et aux agriculteurs de faire remonter des photos qui illustrent leur travail au jour le jour et qui permette aux consommateurs de faire le lien entre ce qu’ils voient sur la photo et ce qu’ils ont dans leur assiette. Les JA, les associations spécialisées et toutes les organisations professionnelles qui nous sont proches se sont associés spontanément à notre démarche. Dans cette période exceptionnelle il nous paraît opportun de faire ressortir les gestes du quotidien des agriculteurs qui peuvent paraître banaux mais qui révèlent aujourd’hui toute leur importance et leur valeur.

- La campagne s’inscrit elle dans la durée ?

LS : Notre démarche est très appréciée des agriculteurs. C’est aussi une façon pour nous de nous rapprocher des Français, de les encourager et de les soutenir dans cette épreuve. La campagne va se poursuivre dans les semaines qui viennent en valorisant aussi tous les métiers et toutes les petites mains qui sont indispensables au fonctionnement de la chaîne alimentaire : ceux qui font la cueillette dans les champs, ceux qui travaillent dans les abattoirs, ceux qui enlèvent les animaux morts dans les élevages, ceux qui transportent les denrées, les mécaniciens qui interviennent pour dépanner dans les exploitations…bref, tous ceux qui travaillent dans la chaîne d’approvisionnement des exploitations agricoles et dans la chaîne de transformation alimentaire.

Plus de 170 000 personnes

La campagne «desbraspourtonassiette» a-t-elle atteint ses objectifs ?

LS : Dès la mise en place du confinement, il est apparu aussitôt que l’agriculture aller manquer de bras pour faire les premières récoltes et remplacer les saisonniers. Nous avons lancé un appel aux Français, aux bonnes volontés, aux étudiants, à tous ceux qui étaient mis en chômage partiel ou en inactivité pour qu’ils rejoignent les exploitations agricoles. Sur la plateforme WiziFarm « desbraspourtonassiette », 173 000 personnes ont déposé leur candidature. C’est un vrai succès et je dirai même inespéré. Des « people » se sont même portés candidats, comme Karine Lemarchand et aussi des sportifs comme le tennisman Lucas Pouille, des footballeurs, des judokas… Je les remercie profondément. Nous agriculteurs, nous apprécions ce geste spontané qui a d’ailleurs été compris et soutenu par les pouvoirs publics. Et pour ce qui nous concernent nous nous engageons à ce que les tâches soient réalisées dans le strict respect des règles de précaution sanitaires.

- Tous les agriculteurs sont-ils bien informés de ces initiatives ?

LS : C’est un vrai enjeu. Dans cette période inédite, les agriculteurs n’ont jamais eu autant besoin d’informations. Soit par manque de personnel, soit par rupture d’approvisionnement en matière de fournitures, quelques journaux départementaux n’ont pas pu paraître la semaine dernière. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour accompagner la presse départementale et faire en sorte que les journaux soient fabriqués et acheminés jusque chez les agriculteurs. En tout cas cette situation exceptionnelle a favorisé le développement des nouvelles technologies et le basculement vers le multimédia. Ce qui aussi est un moyen de pérenniser nos titres lourdement pénalisés par la suppression des annonces légales".

(1) Quelques photos sur le site ICI.

Actuagri

 éleveurs+FNSEA+alimentation


03 Avril 2020 | Le dessin de Z'lex | Actus nationales

L’actu vue par Z’lex

"Confinement chez les Buffelampe...".

 +zlex+virus+bovins

Précédents articles

03 Avril 2020 | L’actu vue par Z’lex
02 Avril 2020 | Coronavirus : un effet hétérogène sur les entreprises agroalimentaires (Ania)
02 Avril 2020 | Aides PAC : date limite de déclaration reportée au 15 juin
01 Avril 2020 | L’Agence bio adapte son soutien pour participer à la future relance économique
01 Avril 2020 | Fonds de solidarité : Bruno Le Maire élargit les conditions d'éligibilité
01 Avril 2020 | Le gouvernement annonce un plan d'urgence pour les exportateurs
01 Avril 2020 | Coronavirus : Bruxelles assouplit les contrôles vétérinaires et phytosanitaires
01 Avril 2020 | Consommation de porc en GMS boostée, absentéisme dans les usines du secteur viandes...
31 Mars 2020 | Lait : la FNPL en faveur d’un freinage indemnisé de la production
31 Mars 2020 | Environ un quart des marchés de plein vent ont été rouverts...
31 Mars 2020 | Covid-19 : l’Anses rassure sur le lien entre achats alimentaires et contamination
Voir toutes les archives