lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Aveyron : pluies, orages et pertes de fonds [point de vue]

15 Juin 2018 | Actus Aveyron | Actus végétales | Actus élevage

Aveyron : pluies, orages et pertes de fonds [point de vue]

Les fortes pluies accompagnées d’orages perturbent depuis des semaines l’activité agricole et impactent fortement le potentiel des terres cultivées. La plupart des régions de l’Aveyron sont concernées. Le point de vue de Daniel Douls, délégué régional FDSEA, région St-Affrique (notre photo).

- Quelle est la situation sur la région de St-Affrique ?

«Habituellement, nous sommes en période sèche à cette époque... Mais c’est tout le contraire qui se produit avec les pluies continues observées encore ces derniers jours. En réalité, il pleut depuis le mois de décembre, avec des niveaux de pluviométrie largement au dessus de la normale partout ! De janvier à mai, 727 mm de pluie ont été mesurés sur ma région, alors que c’est l’équivalent d’une année moyenne, sur les douze mois de l’année.

- Quelles sont les conséquences d’une telle pluviométrie pour les éleveurs ?

Il faut d’abord savoir que l’automne 2017 a été sec, les animaux ont donc peu pâturé faute d’herbe suffisante, d’où des coûts supplémentaires d’alimentation pour nos exploitations agricoles. Aujourd’hui, les sols trempés portent peu, sont trop souples, empêchent les animaux de sortir. Les fauches d’herbes sont difficiles à cause des sols boueux pour les machines. Des ensilages d’herbe sont réalisés dans de mauvaises conditions, avec une qualité d’herbe en baisse.

- Le réseau syndical est donc mobilisé localement ?

Nous faisons régulièrement le point avec les cantons, sur des secteurs très touchés par les orages, en particulier sur St-Izaire, Les Costes-Gozon, la vallée du Doudou, le sud de St-Affrique, St-Rome de Tarn... Lors des gros orages du mardi 29 mai, il est tombé 50 mm d’eau en 30 minutes sur Les Costes-Gozon par exemple. Des balles enrubannées ont été soulevées par le courant. A St-Izaire, un tunnel en plastique a été emporté par un ruisseau qui a rapidement gonflé, en noyant des béliers. Il y a eu des routes coupées par les arbres arrachés, des pertes de fonds agricoles incroyables, avec beaucoup de terre sur les routes.

- La FDSEA a donc saisi la DDT pour déclencher une procédure de calamité agricole au titre des pertes de fonds ?

Exactement. La liste des communes impactées par les pertes de fonds en particulier concernent beaucoup de régions de l’Aveyron, Vallée du Lot, Ségala, Sud-Aveyron, etc. La DDT étudie le dossier sur la base notamment de données météo enregistrées les dix dernières années. Et ce, pour valider le caractère exceptionnel de la pluviométrie et des orages de cette année. Puis, de décider ou non de l’éligibilité d’une procédure de calamité agricole. Les syndicats locaux FDSEA recensent déjà tous les dégâts».

D.B.

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 14 juin 2018.

 éleveurs+pluie+météo