lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Compte pénibilité : un dispositif «ingérable» [point de vue]

15 Juillet 2014 | Actus nationales | Actus Aveyron

 

Compte pénibilité : un dispositif «ingérable» [point de vue]

A partir du 1er janvier 2016, un compte pénibilité sera ouvert pour tout salarié exposé à ce type de facteurs, une action financée par une cotisation supplémentaire pour les employeurs. Le point de vue de René Debons (notre photo), président de la section employeurs de main d’œuvre de la FDSEA.

- Que pensez-vous de ce dispositif ?

«Sur le principe nous ne sommes pas contre le fait que soit reconnue le pénibilité en agriculture car on sait que nos métiers avec de nombreux travaux pénibles sont à risque. Mais l’approche pour mesurer ces facteurs de pénibilité est inapplicable pour des petites entreprises comme nos exploitations. Nous n’avons pas de personne en charge du suivi des salariés, c’est encore une responsabilité de plus pour les employeurs. Dans notre métier, c’est tout bonnement impossible à mettre en œuvre.

- Qu’est-ce que ce dispositif induit aux employeurs ?

La rédaction de la fiche pénibilité et la gestion du compte pour chaque salarié sont une usine à gaz qui va de plus, coûter cher aux employeurs, avec une cotisation supplémentaire. Par ailleurs, cela va aussi générer un problème de gestion par la MSA au niveau de ces cotisations supplémentaires sur différents trimestres !

Reste aussi la difficulté de mesurer la pénibilité pour chaque salarié, tant cette notion peut être subjective selon les personnes, et que dire d’une évaluation de la pénibilité morale ?!

- Quelles sont les marges de manœuvre de la profession ?

La FNSEA reste mobilisée sur le sujet et veut que ses arguments soient entendus. Elle laisse un temps de réflexion pour que les décrets d’application soient encore revus afin de proposer une approche plus vraie de la pénibilité».

Eva DZ

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 10 juillet 2014.

 éleveurs+emploi+travail