lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Congrès FNSEA : «Parler à cœur ouvert» [point de vue]

30 Mars 2015 | Actus Aveyron | Actus nationales

Congrès FNSEA : «Parler à cœur ouvert» [point de vue]

Marie-Pierre Lanne, présidente de la section des agricultrices de la FDSEA Aveyron, a participé au dernier congrès FNSEA de St-Etienne.

- Qu’est-ce qui vous a marquée lors de ce congrès ?

Cette année le huis-clos a duré un jour et demi ! C’était très intéressant et cela a permis à chacun de dire ce qu’il a sur le cœur. Les interventions sur les problématiques de chacun étaient constructives, dans la recherche de solutions.

Participer au congrès c’est aussi rencontrer d’autres responsables très en pointe sur les dossiers, avec une vision différente de celle qu’on peut avoir dans le département. Sur le dossier ICHN, l’implication de Dominique Fayel est importante et reconnue au niveau national. Les débats nous ont montré la complexité de ce dossier, qui se heurte à des pouvoirs publics qui n’arrivent pas à donner une position claire.

Mardi soir nous avons rencontré le maire de Saint Etienne qui a eu un discours très intéressant sur sa volonté de recréer des marchés de producteurs locaux dans cette grande ville. Pour lui, peu importe le type de produit, tant qu’il est local. C’est le signe d’un retour vers certaines valeurs.

- Quels ont été les chantiers abordés par les responsables FNSEA??

Dans un premier temps le renforcement du réseau par le nombre d’adhérents a été évoqué. La dispersion et le désengagement dans certains départements doivent nous interro- ger. La FNSEA souhaite remobiliser, notamment, en offrant des services pour les adhérents et les élus syndicaux. Ce projet baptisé Archimède a commencé en 2014 par des enquêtes au sein du réseau pour détecter les besoins et mettre en place des outils pour 2015 et les années suivantes.

Autre point abordé, la réforme territoriale et la réorganisation syndicale. Nous avons été alertés sur le fait que la réforme territoriale va faire diminuer la représentativité du monde rural dans les collectivités. Le réseau FNSEA devra donc prendre de l’importance dans la défense du monde rural, notamment par un rôle d’interface auprès des Préfets de Région.

Recueilli par B. CAREL

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 26 mars 2015.

 éleveurs+FNSEA+agricultrices