lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Coopérative Ovi-Test : une équipe renforcée [point de vue]

16 Avril 2018 | Actus Aveyron /actualites/informations-fco-1.php

Coopérative Ovi-Test : une équipe renforcée [point de vue]

De gauche à droite, Joël Agulhon, trésorier d’Ovi-Test et président d’UNOTEC, Frédérik Lacombe, président d’Ovi-test, Béatrice Giral Viala, directrice et Antoine Stouff, vice-président.

Une nouvelle équipe a été élue à la tête de la coopérative Ovi-Test, emmenée par Frédérik Lacombe, président, et Antoine Stouff, vice-président. Le point de vue du nouveau président.

Pouvez-vous vous présenter ?

«Je suis éleveur de brebis laitières, sélectionneur, installé en individuel sur l’exploitation familiale depuis 1999 à Vezins de Lévézou. J’ai 46 ans et je suis père de 2 enfants.

Depuis quand êtes-vous impliqué à Ovi-Test ?

Dès la création de la coopérative, mon père a adhéré au schéma de sélection Lacaune en 1972. Nous avons cru en ce projet dès le départ. Je suis entré au conseil d’administration en 2000, parce que j’ai en moi cette culture de la coopération. J’apprécie, en tant qu’éleveur, de pouvoir être acteur des grandes orientations de ma coopérative. Je suis au bureau d’Ovi-Test depuis quelques années et administrateur d’UNOTEC.

Comment s’est mise en place la nouvelle équipe ?

Depuis le décès de notre président et ami, Jean-Jacques Fabrègues, nous nous sommes serrés les coudes en impliquant l’ensemble des membres du bureau. Pour plus de souplesse et pour une bonne représentation de notre coopérative auprès de nos partenaires, comme UNICOR, l’UPRA Lacaune,le CNBL, l’INRA, l’Idele... nous avons opté pour le travail d’équipe. A mes côtés, Antoine Stouff a été élu vice-président pour partager les grandes missions de la coopérative.

Quels sont les chantiers de l’équipe ?

Notre mission est de continuer à être un acteur du progrès génétique. Une réflexion est en cours sur les caractères importants pour le futur dans le cadre de l’UPRA Lacaune. Nous poursuivrons aussi le développement de notre centre d’insémination en Espagne. Notre objectif reste de faire connaître les deux lignées lait et viande de la race Lacaune. Nous avons aussi en projet la construction de notre siège social sur Onet le Château».

Eva DZ

LIre aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 12 avril 2018.

 éleveurs+ovins+ovitest