lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Covid-19 : «contre-choc» énergétique, pas de crise alimentaire (rapport Cyclope)

10 Juin 2020 | Actus nationales

Covid-19 : «contre-choc» énergétique, pas de crise alimentaire (rapport Cyclope)

Le coronavirus a provoqué un «contre-choc» énergétique, mais pas de crise alimentaire, selon le rapport Cyclope présenté le 9 juin. Ouvrage de référence sur les marchés mondiaux des matières premières, cette 34e édition décrit «un contre-choc énergétique majeur», avec des répercussions jusqu'au maïs et sucre, via l’éthanol, au palme et colza, via le biodiesel. En revanche l’économiste Philippe Chalmin, son coordinateur, a relevé en conférence de presse «tout un discours autour d’une crise alimentaire que franchement nous n’avons pas eu», avec seulement «quelques tensions sur le riz ou le blé». Pour lui, la crise «n’a pas eu un impact si important que cela» sur les commodités, hormis d’avoir montré certaines «fragilités» y compris dans le monde du négoce international.

Le rapport montre un contexte de «grains qui restent abondants» dans le monde. Faute d’accident climatique majeur, «la situation de marché est largement excédentaire», a souligné Philippe Chalmin. C’est particulièrement vrai en maïs, touché de plein fouet par l’effondrement du pétrole et la perte de débouché en biocarburant. «La perspective sur le marché du maïs est particulièrement négative», a-t-il insisté, notant aussi une grosse récolte prévue aux Etats-Unis.