lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Fédération Nationale Bovine : blocage d’abattoirs [point de vue]

09 Mai 2015 | Actus nationales | Actus Aveyron | Actus élevage

 

Fédération Nationale Bovine : blocage d’abattoirs [point de vue]

La Fédération Nationale Bovine (FNB) appelle au blocage d’abattoirs dans toute la France pour dénoncer les difficultés auxquelles la filière bovine est confrontée depuis plusieurs mois. Le point de vue de Dominique Fayel, Aveyronnais et membre du bureau FNB.

La FDSEA et les JA de l'Aveyron participent au blocage de l'abattoir Bigard ce lundi 11 mai (à lire dans notre édition de ce jeudi 14 mai).

- Pourquoi cette action ?

«Depuis plusieurs mois, la FNB et les FDSEA alertent sur l’absence de rentabilité de l’élevage bovin et les difficultés croissantes qui touchent les trésoreries, sans que cela ne provoque des remises en questions au sein de la filière. Les quelques mesures annoncées par le gouvernement nous paraissent largement insuffisantes. Nous devons retrouver la valorisation de notre produit, entamée par la concentration de la distribution, dans un marché national mâture.

La FNB défend la juste valorisation de la qualité de la viande française, de la diversité de ses races, et de la satisfaction du consommateur. La France a perdu sa place de leader sur le plan de la valorisation aujourd’hui distancée par l’Allemagne, avec un écart de 30 centimes, et par l’Italie avec un écart de 50 centimes.

La filière est aujourd’hui prisonnière d’un marché intérieur verrouillé par la grande distribution. Des nouveaux marchés s’ouvrent pourtant, notamment du côté asiatique. Les entreprises françaises n’y vont pas ! Elles préfèrent poursuivre une stratégie de prix cassés pour satisfaire les GMS. Nous demandons la nécessaire évolution des relations commerciales sur le marché national (valeur ajoutée, identification des races à viande et mise en avant de l’origine française), et une réelle stratégie d’export confortée pour le maigre, mais aussi pour les animaux finis et la viande.

- Quelles sont vos attentes suite à cette mobilisation ?

Dans un premier temps nous demandons l’organisation d’une table ronde au ministère avec l’ensemble des acteurs de la filière. A l’issue de ces négociations nous imposerons des échéances pour que de réelles mesures soient prises. Nous sommes conscients que la période est compliquée pour les éleveurs (récoltes, semis), mais nous devons marquer le coup pour enfin faire bouger les choses. Notre action sera progressive. Nous comptons accentuer la pression au fur et à mesure".

Recueilli par B. CAREL

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 7 mai 2015.


 éleveurs+bovins+FNB