lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Finale Occitanie des 13èmes Ovinpiades Jeunes Bergers : un Aveyronnais à Paris

19 Janvier 2018 | Actus nationales | Actus Aveyron | Actus élevage

Finale Occitanie des 13èmes Ovinpiades Jeunes Bergers : un Aveyronnais à Paris

Lors de la finale départementale Aveyron à St-Affrique, le jeudi 11 janvier dernier.

La finale régionale des Ovinpiades des Jeunes Bergers a eu lieu jeudi 18 janvier à St-Gaudens (31).

Organisée au lycée agricole de St-Gaudens, cette 13ème finale Occitanie a réuni 70 élèves, âgés de 16 à 24 ans, issus de 16 établissements d'enseignement agricoles :

Lycée et le CFAA de Saint-Gaudens (31), Lycée de Saint-Affrique (12), Lycée La Roque de Rodez (12), Lycée Fonlabour d'Albi et le CFA-CFPPA (81), Lycée pro de Flamarens (81), Lycée de Vic en Bigorre (65), Lycée de Pamiers (09), Lycée et CFPPA de Castelnaudary (11), Lycée de Marjevols (48), Lycée de Saint-Chély d'Apcher (48), CFAA de Marvejols (48), Lycée de Figeac (46), CFAA du Lot (46).

Les quatre meilleurs jeunes bergers d'Occitanie sont :

- Valentin Bertrand– Lycée agricole de St Affrique (12).

- Rémy Roux – CFAA du Lot (46).

- Océane Benoit – CFAA du Lot (46).

- Théo Buerle – CFA du Lot (46).

Les quatre lycéens sont qualifiés pour la 13ème finale nationale qui se déroulera le samedi 24 février 2018, au Salon International de l'Agriculture à Paris, sur le Grand Ring dans le Hall1.

Les Ovinpiades pour porter haut une filière qui recrute

Depuis quelques années, la filière ovine cherche à susciter des vocations parmi les jeunes. Les Ovinpiades des Jeunes Bergers est l'un des symboles de cette volonté d'installer des nouveaux éleveurs de brebis en France.

Au cours des 15 prochaines années, 61 % des éleveurs de brebis allaitantes et 39% des éleveurs de brebis laitières partiront à la retraite. Pour assurer le renouvellement de ses générations mais également le maintien de sa production, la filière ovine doit donc installer près de 10 000 éleveurs dans la prochaine décennie. Et les atouts de cette production ne manquent pas : une politique agricole commune favorable, un bon maintien des prix, une adaptabilité remarquable des animaux offrant un large panel de conduites d'élevage possibles, une demande en viande d'agneau supérieure à l'offre, des débouchés variés, des opportunités dans les démarches qualité… Et argument non négligeable, les investissements nécessaires étant modérés, le retour sur investissement est rapide !

Avec le programme Inn'ovin, la filière se mobilise pour relever les défis de demain : créer plus d'emplois sur l'ensemble du territoire pour satisfaire la demande en agneaux et en lait, et rendre ce métier plus attractif en permettant à l'éleveur de dégager un meilleur revenu tout en travaillant dans de meilleures conditions. Des axes de travail ont été identifiés pour favoriser les installations, accroitre les performances technico-économiques, améliorer les conditions de travail et produire durable

Plus qu'un concours, une découverte

La filière cherche maintenant à rencontrer ses futurs producteurs. Et pour que la rencontre ait lieu, quoi de mieux qu'une immersion dans une ambiance conviviale offrant la possibilité d'échanges privilégiés ?

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont une invitation à découvrir le métier d'éleveur ovin de l'intérieur, à travers de gestes concrets et d'échanges avec des professionnels. Ces 5 dernières années, le concours a permis à plus de 5000 élèves de manipuler des brebis et de se projeter dans cette production qu'ils ne connaissent peu ou pas du tout, et en même temps d'en avoir une image plus positive.

Outre la technicité et la modernité de cet élevage, ils découvrent aussi son potentiel : organisation du travail, équipement, aide à l'installation, conduite d'élevage…

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 25 janvier 2018.


 éleveurs+ovins+ovinpiades