lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Machinisme : Axema évoque une reprise des activités dans le secteur agricole

18 Octobre 2017 | Actus nationales

Machinisme : Axema évoque une reprise des activités dans le secteur agricole

«Nous sortons de trois années de crise», a déclaré Frédéric Martin, président d’Axema, syndicat des industriels de l’agro-équipement et de l'agro-environnement, le 18 octobre lors d’une conférence de presse. «Il y a un an, on parlait d’une année 2017 plutôt en crise avec un effet ciseaux entre une baisse des volumes achetés et une hausse du prix des matières premières», a-t-il continué.

Aujourd’hui, Élodie Dessart, responsable pôle économique chez Axema, annonce une hausse du chiffre d’affaires globale des industriels de l’ordre de 5% au premier semestre 2017 par rapport à la même période en 2016. Pour le deuxième semestre de l’année, la croissance prévue est de 3,5 à 4%, selon Axema. Frédéric Martin évoque même «un rebond» des ventes, notamment à l’export.

RobAgri : un nouvel acteur de la robotique agricole

À l'initiative d’Axema, 50 acteurs de la robotique agricole, issus des univers de l’industrie, de la recherche et des laboratoires de robotiques, se sont rassemblés afin de créer RobAgri. Ils ont pour objectifs de fédérer les efforts en matière de recherche et de développement, de tests et de certification… Frédéric Martin a souligné « l’importance pour Axema de soutenir des projets collaboratifs ».

Alain Savary, directeur général d’Axema a ajouté que « la robotique et l’agroéquipement sont des leviers significatifs pour faire évoluer l’agriculture vers un modèle plus durable ». L'objectif de RobAgri est ainsi de favoriser l’intensification de la conception, la fabrication et la mise sur le marché de robots agricoles pour chacun des membres.

L’association va travailler, à partir du 20 octobre (date de son lancement officiel), sur cinq thèmes clés pour le développement de la robotique agricole ; la mise en place de veille scientifique et technique, l’identification de projet de recherche et de développement, la qualification des performances et la certification et enfin sur l’expertise réglementaire et normative.

 éleveurs+CUMA+machinisme