lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > L'abattoir Bigard à Castres bloqué par les éleveurs en colère [vidéo]

11 Mai 2015 | Actualités en vidéo | Actus nationales | Actus Aveyron | Actus élevage

L'abattoir Bigard à Castres bloqué par les éleveurs en colère [vidéo]

Colère contre une filière à la dérive... Tel était le mot d'ordre des manifestants tarnais et aveyronnais (des FDSEA et JA des départements) présents lundi 11 mai au matin à Castres. Les producteurs bovins viande à l'appel de la FNB ont bloqué le site de Bigard à Castres pour dénoncer l'attitude de l'aval de la filière.

Vidéo réalisée par le Paysan Tarnais.

Lire aussi dans la Volonté Payanne datée du jeudi 15 mai 2015.

L’annonce d’une table-ronde de la filière viande bovine

Dans un communiqué de presse diffusé ce lundi 11 mai, en fin d'après-midi, Bernard Malabirade, FRB Midi-Pyrénées, Nicolas Mouysset, Jeunes Agriculteurs Midi-Pyrénées, Olivier Boulat, FRB Languedoc-Roussillon, Alain Cazaux, FRB Aquitaine, et Dominique Fayel, FNB précisent :

"Depuis la semaine dernière, la FNB a engagé une action syndicale pour des opérations de blocage des abattoirs. Lundi, le site de Bigard à Castres a été bloqué durant toute la matinée et dès 5h du matin. L’objectif est d’obtenir à très brève échéance une amélioration de la situation économique des éleveurs, avec la mise en œuvre d’un ensemble d’actions-leviers et l’arrêt de la logique destructrice du « moins disant », qui sape la pérennité de notre secteur.

Suite à cette nouvelle pression syndicale, notre demande d’une table-ronde extraordinaire de la filière, sous l’égide du Ministre vient d’être entendue et se tiendra demain mardi 12 mai, à 16H15. Il y convoque les principaux opérateurs de l’aval de la filière viande bovine (abatteurs, distributeurs).

La FNB salue la réaction du Ministre de l’Agriculture avec la prise en compte de l’urgence à agir. La FNB portera lors de cette réunion 4 thèmes prioritaires :

- rétablir des relations de confiance au sein de la filière ;

- valoriser le produit sur le marché intérieur ;

- une obligation de résultat pour l’exportation vers pays-tiers ;

- aboutir impérativement à une augmentation du prix à la production, pour sortir les producteurs de l’impasse.

L’annonce de cette table-ronde est un premier signe positif, mais il n’est absolument pas une finalité. Les éleveurs resteront mobilisés pour obtenir des résultats concrets et significatifs. La table-ronde devra fixer un délai maximum d’un mois tout au plus pour l’ensemble des avancées attendues. Les éleveurs sont déterminés et ne relâcheront pas la pression".

 éleveurs+bovins+FNB