lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > L’élevage bovin limousin en quête de valorisation

30 Octobre 2019 | Actus nationales | Actus élevage

L’élevage bovin limousin en quête de valorisation

La vente aux enchères de prestige de vaches limousines et de génisses de boucherie qui s’est tenue le 21 octobre dernier à Limoges, dans le cadre des «Journées Limousines», a, à nouveau, atteint des sommets.

La championne du concours organisée la veille, une génisse de 920 kg, s’est vendue au prix de 22 400 €, la moyenne des 68 vaches proposées atteignant le tarif moyen exceptionnel de 8 547 € contre 8 422 € l’an dernier.

L’événement, organisé depuis six ans au cœur de la préfecture de la Haute-Vienne, concrétise la politique de valorisation par la qualité engagée par la filière allaitante locale dans le sillage de CV Plainemaison, principal utilisateur de l’abattoir local.

Lors d’une table-ronde, les partenaires de l’entreprise ont détaillé les démarches engagées pour consolider la marque premium Or Rouge et en faire une référence de qualité au niveau international.

Accompagné par des équipes scientifiques de l’INRA et d’Idele, CV Plainemaison a ainsi engagé une méthode de sélection et de prédiction de la qualité gustative des viandes bovines après cuisson, « Meat standards Australia ».

La filière aura ainsi recours à un tri des carcasses reposant sur 11 critères comme l’âge, la catégorie, le poids carcasse, le pH, la suspension à l’abattoir, le persillé, la couleur de la viande, le degré d’ossification, etc.

La filière «Or Rouge» a également introduit un critère environnemental dans la conduite des animaux, la Haute valeur naturelle (HVN), qui garantit notamment le maintien de la biodiversité.

 éleveurs+bovins+limousin