lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > L’interprofession bovine veut renforcer les critères du Label Rouge

06 Décembre 2019

L’interprofession bovine veut renforcer les critères du Label Rouge

La section bovine d’Interbev, en lien avec les organismes de défense et de gestion des différents labels bovins, a proposé à l’institut de l’origine et de la qualité (INAO) « de faire évoluer les critères d’éligibilité au Label Rouge pour les viandes de bœuf », a-t-elle récemment annoncé. Les conditions de production communes des viandes bovines sous Label Rouge prendraient en compte des critères supplémentaires, comme l’autonomie alimentaire des élevages (garantie à 80 % minimum), une alimentation des animaux du troupeau sans OGM et sans huile de palme, l’absence de traitement antibiotique durant les quatre derniers mois de vie des animaux, une meilleure gestion de la douleur, via le recours à l’anesthésie et/ou à l’analgésie en cas d’écornage ou de castration ou encore l’intégration progressive de Boviwell, un outil d’évaluation du bien-être animal en élevage. Ces critères viendraient s’ajouter aux caractéristiques actuelles, en particulier la garantie par des tests réguliers d’une qualité organoleptique supérieure. Cette démarche s’inscrit dans la continuité du « plan de filière » de l’interprofession, adopté fin 2017 dans le cadre des « Etats-généraux de l’alimentation ». Le plan avait notamment retenu comme objectif de porter en quelques années la part du Label Rouge de 3 % à 40 % du marché de la viande bovine et de renforcer l’adéquation de ce signe de qualité avec les attentes des consommateurs.