lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Lait de vache : «récupérer la valeur ajoutée» [point de vue]

08 Juin 2015 | Actus nationales | Actus Aveyron | Actus élevage

 

Lait de vache : «récupérer la valeur ajoutée» [point de vue]

Mardi 3 juin, lors du conseil d’administration de la FNPL, il a été décidé de mettre en œuvre des actions, dans le courant du mois de juin, pour lutter contre la baisse du prix du lait. Le point de vue de Mickaël Chavatte, président de la section bovins lait de la FDSEA.

- Qu’attendez-vous aujourd’hui des pouvoirs publics ?

«La loi Hamon, ainsi que la «clause miroir», étaient sensées permettre de maintenir un prix du lait en adéquation avec le prix des matières premières. Or, les seuils de déclenchement de la renégociation des prix sont fixés essentiellement par les entreprises à des niveaux irréalistes. De plus, les délais imposés à tout recours juridique des producteurs contre les entreprises sont beaucoup trop longs -au moins 3 ans- pour que les trésoreries arrivent à passer le cap. Cette loi va donc dans le bon sens mais reste inapplicable, en l’état, à la filière laitière, et inadaptée à la contractualisation. Nous allons donc demander au gouvernement de faire en sorte que les lois puissent enfin profiter aux éleveurs.

- Quelles autres actions avez-vous prévues dans l’immédiat ?

A plus court terme nous devons absolument, a minima enrayer la baisse du prix, au mieux obtenir des augmentations. Le marché international ne promet aucune éclaircie, c’est pourquoi nous demandons à récupérer la valeur ajoutée du marché intérieur qui, lui, se maintient. Nous allons donc rencontrer dans toute la France des directeurs de GMS afin de leur faire comprendre que nous ne pouvons plus supporter la guerre des prix. Nous maintenons aussi la pression auprès des entreprises et serons solidaires des actions prévues par la filière viande bovine. Notre priorité reste néanmoins la grande distribution. Nous pensons qu’elle doit aussi être celle de l’ensemble des filières d’élevage. Ces actions se dérouleront au cours du mois de juin. Nous aviserons par la suite si nous devons durcir le mouvement».

Recueilli par B. CAREL

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 4 juin 2015.

 éleveurs+lait+FNPL