lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Lait : les États membres toujours divisés sur l’après quotas

18 Février 2014 | Actus nationales | Actus élevage

Lait : les États membres toujours divisés sur l’après quotas

Deux blocs se sont opposés au sein du Conseil agricole, le 17 février, sur la question de la fin des quotas laitiers. Certains (Pays-Bas, Autriche, Irlande, Luxembourg, Danemark, Suède) demandent à Bruxelles de revoir le niveau des superprélèvements (en cas de dépassement de quotas) ou des coefficients de matière grasse (ce qui revient à relever les quotas) mis en place pour préparer la fin des quotas laitiers prévue en 2015. À l’inverse un autre groupe de pays (France, Espagne, Belgique, Pologne…) souhaite que des mesures soient prévues pour l’après 2015 afin de réagir de manière plus efficace en cas de crise du secteur.

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a proposé la mise en place d’outils de gestion de crise comme un filet de sécurité (par exemple des aides contracycliques) et la possibilité de geler la production.

Le commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, s’est positionné contre la réouverture du paquet laitier (et donc la révision du niveau des superprélèvements ou des coefficients de matière grasse), mais il s’est montré ouvert sur l’après quotas soumettant deux questions aux ministres qui pourraient en débattre dans les mois à venir : « Devons nous expliciter en amont des crises ce que serait la réponse de l'UE vis-à-vis du monde agricole laitier ? » et « comment responsabiliser les acteurs de la filière ? ».

En d’autres termes, en situation de crise faut-il venir en aide aux opérateurs qui ont pris des risques en augmentant leur production de manière inconsidérée.

 éleveurs+lait+bovins