lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Machinisme : pic d'immatriculations 2019, en partie du à l'agenda réglementaire

16 Janvier 2020

Machinisme : pic d'immatriculations 2019, en partie du à l'agenda réglementaire

Les statistiques d'immatriculations de véhicules agricoles témoignent d'un «bon millésime» en 2019, notamment pour les tracteurs, mais elles ne reflètent pas complètement les ventes aux agriculteurs, rapportent les fabricants français d'Axema, dans un communiqué le 15 janvier. Selon l'association, 39 910 tracteurs agricoles ont été immatriculés pour la première fois en 2019 (+18 à 19% par rapport à 2018). «Les premières immatriculations de tracteurs ont atteint leur plus haut niveau depuis 2013, année de référence pour le machinisme agricole», note Axema. Comme en 2017 et 2018, des pics d’immatriculations ont été à nouveau observés cette année, principalement pour certains matériels traînés, en raison de l'application progressive d'un arrêté ministériel du 19 décembre 2016. Fin décembre, les distributeurs avaient alerté les agriculteurs à ce sujet. Constatant que certains de leurs clients agriculteurs n’avaient pas encore immatriculé leurs automoteurs (obligatoire depuis 2010) et leurs matériels traînés de plus de 1,5 tonne (depuis 2013), le Sedima les prévenait sur le fait qu’ils pourraient rencontrer des difficultés à les immatriculer à partir du 1er janvier 2020.