lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Ministère de l'agriculture : un dernier budget en hausse pour Stéphane Le Foll

29 Septembre 2016 | Actus nationales

Ministère de l'agriculture : un dernier budget en hausse pour Stéphane Le Foll

Le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll a présenté le 28 septembre le cinquième et dernier budget de son ministère. Un budget de 5,12 milliards d’euros représentant une hausse de 700 millions sur celui de l’année précédente.

Une grande partie, 480 millions d’euros sont liés au financement de la baisse de 7 points du taux de cotisation maladie des exploitants mise en œuvre dès 2016. Stéphane Le Foll a voulu se replacer dans la perspective des cinq dernières années.

Les crédits de modernisation des exploitations ont été augmentés à 85 millions d’euros à partir de 2015 explique-t-il ; les charges des exploitations et des entreprises agroalimentaires ont été allégées, notamment pour 4 milliards prévus en 2017 ; la politique de sécurité sanitaire a mis fin aux suppressions de postes engagés par ses prédécesseurs et a même permis de créer 180 postes sur 3 ans ; l’enseignement agricole a vu la création de 1000 postes sur cinq ans et 140 prévus pour les enseignants en 2017 ; les soutiens aux mesures agro-environnementales sur 2012-2017 se sont élevés à 900 millions sur 2012-2017 tandis que l’aide au bio est passé de 94 millions à 180 millions entre 2012 et 2017.

Pour les jeunes qui s’installent, la Dotation aux JA passera à 40 millions soit 19,3 de plus que ce qui a été consommé en 2016.

Le Foll évalue à plus de 80 000 le nombre d’exploitations ayant besoin d’un refinancement

En marge de la présentation du projet de budget 2017 pour son ministère, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a évalué entre 80 000 et 100 000 exploitations celles qui ont actuellement besoin d’un refinancement.

Le plan de soutien qui les concernera (éleveurs et producteurs de grandes cultures) et sera annoncé la première semaine d’octobre, portera sur des allègements de taxes du type TFNB (Taxe sur le foncier non bâti), des allègements de cotisations sociales et des garanties pour des prêts bancaires assurées par la BPI et la société de caution mutuelle SIAGI.

Les quelques 100 millions d’euros obtenus par un cofinancement des 49,9 millions d’euros provenant de Bruxelles ne seront consacrés qu’aux éleveurs a ajouté le ministre.

 éleveurs+FNB+FNPL