lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Prix du lait de vache : Lactalis sous la pression [point de vue]

21 Août 2016 | Actus nationales | Actus élevage

Prix du lait de vache : Lactalis sous la pression [point de vue]

Alors que les producteurs subissent une dégradation continue du prix du lait de vache, l’entreprise Lactalis est tout particulièrement montrée du doigt suite aux dernières propositions de prix. Le point de vue de Michaël Chavatte, président de la section bovins lait FDSEA Aveyron et de la FRPL Sud-Ouest.

- Quelles réactions face à cette situation ?

«Nous œuvrons en ce moment pour que Lactalis se remette autour de la table avec les Organisations de Producteurs (OP), afin de rétablir la négociation sur le prix. Les OP continuent de mettre la pression pour que cette entreprise revienne à de meilleures dispositions. Proposer actuellement 255 euros/1 000 litres est inacceptable. Lactalis ne peut pas décemment profiter des effets des négociations entre les syndicats et les GMS concernant les valorisations du marché intérieur et payer de la sorte.

- C’est-à-dire ?

Les GMS ont maintenu les prix grâce à notre travail sur la charte laitière, ce qui signifie que le marché intérieur s’est stabilisé et que Lactalis a conservé de bonnes valorisations sur ses marques. Au regard des marchés et du mix produits, Lactalis doit pouvoir payer au moins au même niveau que les autres entreprises.

- Lactalis est donc en retrait par rapport aux autres entreprises ?

Lactalis paie en effet ses producteurs 15 euros de moins que les autres entreprises laitières pour le moment. Jusqu’à maintenant, les négociations avec les OP n’ont pas permis d’obtenir un accord, Lactalis proposant un niveau de prix inacceptable. Elle prend un gros risque face à cette situation durable et insupportable pour les producteurs.

- Quelles sont les prochaines échéances de négociations ?

Fin août, de nouvelle négociations auront lieu. Si les OP n’aboutissent pas à un accord acceptable, nous allons vers des actions syndicales plus dures. Si Lactalis décroche sur le prix, cela entrainera le prix des autres entreprises à la baisse. Le développement de ses marques (Président, Lactel) ainsi que le rachat d’entreprises à l’étranger ne doivent pas se faire au détriment des producteurs !».

Recueilli par Didier BOUVILLE

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 18 août 2016.


Action syndicale à Rodez ce lundi 22 août

La FDSEA et les JA de l'Aveyron organisent un rassemblement à Rodez ce lundi 22 août à partir de 10 H 30 (Pré Lamarque) afin de réagir contre le prix du lait proposé par Lactalis. Cette action est programmée en parallèle au rassemblement des producteurs des régions Bretagne et Pays de Loire devant le siège de Lactalis, ce lundi 22 août, à Laval (Mayenne).


 éleveurs+lait+lactalis