lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Revenus agricoles : une hausse de 7,6% en 2014 qui cache de fortes disparités

06 Juillet 2015 | Actus élevage | Actus végétales | Actus nationales

Revenus agricoles : une hausse de 7,6% en 2014 qui cache de fortes disparités

Alors que les agriculteurs français manifestaient le 2 juillet dans l’ensemble du pays, la commission des comptes de l’agriculture se réunissait ce vendredi 3 juillet pour livrer une photographie des revenus agricoles de 2014. Une situation médiocre : en dépit d’un redressement en 2014 (+7,6% du résultat courant avant impôts - RCAI - par rapport à 2013, voire +20% selon les données de l’Insee) le revenu agricole était en retrait de 15% par rapport à la moyenne des trois dernières années. Si l’on considère les années qui courent depuis le début du siècle (200-2013), le revenu agricole ne décolle pas (-1%).

Analysés par secteur, la plupart des résultats sont en baisse ou quasiment stables par rapport à 2013. Seuls la viticulture, la production laitière, l’aviculture et la production d’ovins-caprins s’affichent à la hausse. Pour les autres activités, la baisse des prix a pesé lourd dans une balance orientée à la baisse. Le revenu des éleveurs de bovins à viande s’affiche en baisse de 14,7% tandis que celui des céréaliers diminue de près de 12%.

Une révision preuve de «l’instabilité économique» pour l’APCA

L’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA) a appelé « à la plus grande prudence » dans l’usage des chiffres présentés le 3 juillet par le ministère de l’Agriculture et par l’INSEE, dans un communiqué de presse daté du même jour. Les deux organismes présentent des chiffres largement différents quant à l’évolution du revenu des agriculteurs en 2014 par rapport à l’année précédente : + 20,8%pour l’INSEE, + 7,8%pour le ministère de l’Agriculture.

Mais l’élément essentiel pour l’APCA, concerne l’importante révision des comptes entre les versions prévisionnelles de décembre 2014 et provisoires de juillet 2015. L’APCA y voit l’illustration du « contexte d’instabilité économique dans lequel évolue l’agriculture française aujourd’hui, notamment en terme de volatilité des prix ».

 éleveurs+revenu+bovins