lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Sécheresse : «les missions d’enquête doivent commencer» dans le Sud-Aveyron [point de vue]

23 Octobre 2017 | Actus Aveyron | Actus élevage

Sécheresse : «les missions d’enquête doivent commencer» dans le Sud-Aveyron [point de vue]

La FDSEA a demandé à l’administration de lancer les missions d’enquête dans le cadre du classement en calamité sécheresse d’une large zone du Sud-Aveyron. Le point de vue de Matthieu Bernat, responsable FDSEA du canton de Camarès (notre photo).

- Quel état des lieux pouvez-vous dresser localement ?

«La sécheresse dure depuis plus de 5 mois. Elle a démarré début mai et se poursuit aujour-d’hui. Chez nous, on a constaté 60 mm de précipitation entre le 9 mai et début septembre. Les brebis ne peuvent plus pâturer dans ces conditions. Certains éleveurs les gardent à l’intérieur depuis 3 mois car l’herbe est inexistante. Avec un stock entamé, parfois depuis début avril, le report qu’on pouvait avoir depuis 2 ans a déjà été consommé ! Sur Camarès les ray-grass et même les dactyles sont lourdement impactés. Et le re-semis ne lève pas. Cela va donc aussi impacter les récoltes de l’année prochaine.

- Qu’attendez-vous des pouvoirs publics ?

Les missions d’enquête sont très attendues par les éleveurs. Elles doivent vraiment démarrer rapidement ! Nous serons très vigilants à ce que les études de terrain mettent bien en évidence la situation critique du Sud Aveyron. Critique pour les exploitations et critique en terme de taille de territoire. En effet sont concernées toutes les exploitations situées sur les Rougiers et les Grands Causses. De plus, avec beaucoup d’éleveurs qui traient pour la filière Roquefort, la reconnaissance en zone de calamité sécheresse est indispensable pour obtenir les dérogations au cahier des charge en terme d’achats extérieurs. Nous espérons que l’administration sera efficace et que les éleveurs pourront être aidés le plus rapidement possible. La FDSEA suivra ce dossier de près pour s’en assurer».

Recueilli par B. CAREL

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 19 octobre 2017.

 éleveurs+sécheresse+ovins