lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Un prêt à taux zéro pour tous les JA [point de vue]

19 Janvier 2015 | Actus Aveyron

 

Un prêt à taux zéro pour tous les JA [point de vue]

A l’occasion de la rencontre avec Jean-Luc Combe, préfet de l’Aveyron, mardi 13 janvier, Sébastien Granier, président des JA, lui a fait part des deux revendications principales portées par tout le réseau JA.

Quelles sont les revendications que vous avez exprimées au préfet ?

«La première concerne un texte de loi validé par l’Union européenne qui modifie la durée des prêts bonifiés MTS-JA de 9 à 5 ans. Cette décision risque de lourdement pénaliser les investissements des jeunes installés, soit en augmentant démesurément le montant des annuités, soit en diminuant le montant global du prêt. La question du démarrage des 5 ans n’étant pas précisée dans le texte, Jeunes Agriculteurs demande que cette durée s’amorce à la date de souscription du prêt et non au moment de l’installation du jeune. En effet, tous les nouveaux installés n’ont pas les moyens de contracter un prêt la première année. En outre nous craignons que cette mesure engendre des reliquats d’enveloppe qui risqueraient d’être supprimés.

La seconde revendication porte sur le taux de la bonification. Lors des assises de l’installation en 2014, le gouvernement affichait sa volonté d’accroître les soutiens aux jeunes agriculteurs. Par conséquent, JA demande non seulement une revalorisation de la DJA, mais aussi la possibilité d’accéder à des prêts à taux zéro, au regard du niveau, rarement aussi bas, des taux du marché. Nous demandons aussi que cette mesure concerne tous les nouveaux installés, de la plaine à la montagne, pour éviter les clivages.

Comment cette dernière revendication est-elle née ?

Les JA de Midi-Pyrénées ont exposé la proposition du prêt à taux zéro lors du congrès national du syndicat en 2014. L’accueil par les élus nationaux était alors mitigé. L’annonce de la modification de la durée des prêts par Bruxelles a finalement fait peser la balance en faveur de notre proposition.

Comme nous l’avons fait mardi, nous souhaitons que l’ensemble du réseau JA porte cette revendication auprès de tous les représentants de l’Etat et de l’administration, du territoire national».

Recueilli par Bérangère CAREL

 éleveurs+JA+installation