lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Terra Vino : les ingrédients de la gastronomie aveyronnaise

01 juin 2017

Terra Vino : les ingrédients de la gastronomie aveyronnaise

Samedi 27 mai, le centre ville de Rodez a accueilli la seconde édition de Terra Vino, grande exposition du vignoble aveyronnais, rejointe cette année par les viandes et fromages sous signes officiels de qualité.

Les festivités ont dignement commencé place Eugène Raynaldie, avec un petit déjeuner 100 % aveyronnais, sous les fenêtres de la mairie de Rodez. Au menu, vins du terroir aveyronnais et assiettes aux couleurs des filières d’excellence du département : veau d’Aveyron et du Ségala, bœuf fermier Aubrac, agneau fermier des Pays d’Oc, agneau Laiton, fromage de Laguiole, Bleu des Causses, Roquefort et Pérail. En somme, un festin de roi, sous un soleil quasi estival !

Des valeurs communes

C’est sans hésitation que les produits de qualité, issus de l’élevage, ont répondu à l’appel des vignerons pour participer à Terra Vino. Pour Pierre Cabrit, président de l’IRVA, les signes officiels de qualité «partagent tous les mêmes enjeux : le respect du territoire, de l’environnement et du bien-être de l’animal et de l’agriculteur». C’est en ces termes qu’il a souhaité un bon appétit aux nombreux convives de la matinée. Monique Bultel-Herment, accueillant la manifestation au nom de la mairie de Rodez, a ensuite reconnu que «le bon goût, c’est le goût du terroir !». Elle a été rejointe par Jean-François Galliard, président du Département, qui a salué «des productions qui allient à la fois tradition et modernité», avant de lancer un ardent «régalez-vous, c’est ça l’Aveyron !».

Savourer l’Aveyron

En parallèle, les vignerons et les filières ont investi la place Charles de Gaulle, devant la Préfecture, proposant des stands de dégustation aux nombreux badauds. Une sympathique façon de faire découvrir la richesse du terroir aveyronnais. Selon Philippe Teulier, président de la Fédération des vins de qualité de l’Aveyron, «le village dégustation était noir de monde. On pouvait à peine circuler. De plus, voir cette alliance entre les produits sous signes officiels de qualité et les vins, on se serait cru sur une des meilleures tables aveyronnaises !». Le président de la fédération qui rassemble les AOP de Marcillac, d’Estaing, d’Entraygues et du Fel, des Côtes de Millau, ainsi que l’IGP Aveyron, n’est pas peu fier du succès renouvelé de Terra Vino. «Nous allons tous nous retrouver pour faire le bilan de cette édition 2017, qui devrait à n’en pas douter trouver des suites favorables pour l’année prochaine», pronostique-t-il.

Pour ceux qui n’auraient pas été à Rodez samedi, une séance de rattrapage est possible. En effet, la ville accueille jusqu’au 6?juin une impressionnante exposition de photos en taille réelle. Ainsi les places d’Armes, de la Mairie et de la Préfecture sont ornementées de clichés représentant, de manière sublimée, le quotidien des vignerons et des éleveurs qui font la richesse du terroir local. Le célèbre «tassou» a aussi momentanément quitté Bruéjouls pour venir orner la place d’Armes.

Le respect des traditions

Parce que c’est cela aussi la culture aveyronnaise, l’Eschansonnerie de Saint Bourrou était présente accompagnée de grou-pes folkloriques. La confrérie a profité de l’événement pour introniser 4 nouveaux membres, en les personnes de Jean-François Galliard, Monique Bultel-Herment, Martine Besombes, conseillère municipale de Rodez, et Paul Fabre, directeur de l’interprofession des vins du Sud-Ouest. De fait, ces personnalités deviennent de nouveaux ambassadeurs du vin de Marcillac, et des vins aveyronnais par extension.

B. CAREL