lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Jeunes Agriculteurs : la nouvelle équipe départementale

03 mai 2018

Jeunes Agriculteurs : la nouvelle équipe départementale

Après un mandat porté par trois co-présidents, JA Aveyron retrouve une présidence «normale», représentée par Anthony Quintard, producteur de volailles, d’œufs et de bovins viande sur le canton de Conques-Marcillac, co-président sortant.

Il comptera sur deux vice-présidents, Clément Lacombe, producteur ovins lait sur le canton de Millau, ancien secrétaire général et Romain Déléris, producteur bovins lait sur le canton de Najac, et un secrétaire général Rémi Agrinier, producteur ovins lait et volailles sur le canton de Millau, ancien trésorier adjoint et une trésorière Mathilde Calmels productrice ovins lait sur le canton de St Affrique.

Une nouvelle organisation

Cette nouvelle organisation, permettra une prise de décision collective, et une répartition des dossiers en fonction des spécialités de chacun.

Anthony Quintard sera la charnière d’un travail d’équipe tant en bureau qu’au niveau du conseil d’administration. Il maintiendra le lien entre le syndicat et les différentes organisations professionnelles agricoles, et suivra la majeure partie de la communication.

Clément Lacombe, qui conserve la co-responsabilité du dossier installation et du renouvellement des générations agricoles, s’occupera également du suivi général et administratif de la structure.

Romain Déléris, en plus de son engagement sur l’installation et le renouvellement des générations en agriculture, aura en charge l’organisation des événements qui pimentent la vie de JA 12 (Sous les pavés les prés, Découvrez Nos Fermes,…).

Rémi Agrinier garantira la relation entre le conseil d’administration et les cantons, et assurera la défense de la profession via la coordination d’actions syndicales originales.

Mathilde Calmels découvrira le rôle et la responsabilité de trésorière, sans pour autant abandonner son travail sur l’installation et la promotion du métier d’agriculteur.

En parallèle de leur implication sur les questions liées à l’installation, les JA poursuivront leurs réflexions au sein des différents groupes de travail organisés par filière. Leur objectif principal reste de défendre la place des jeunes agriculteurs dans ces filières, mais aussi de réfléchir davantage sur la meilleure valorisation possible de leur travail.

Lire ci-dessous l’interview d’Anthony Quintard, nouveau président de JA 12 et découvrez en images les nouvelles têtes du conseil d’administration ci-contre.

Anthony Quintard, nouveau président

Vendredi 27 avril, le nouveau conseil d’administration des Jeunes Agriculteurs de l’Aveyron a élu son bureau et son nouveau président, Anthony Quintard, 28 ans. Rencontre.

Anthony Quintard est installé en GAEC avec son frère et ses deux sœurs sur la commune de Saint Félix de Lunel. Ensemble, ils élèvent des volailles, un troupeau de vaches Limousines et produisent des œufs.

Depuis quand êtes-vous engagé aux JA ?

A. Quintard : «En fait dès mon installation en 2013. J’ai eu l’opportunité de découvrir jeune, ce qu’était l’engagement que ce soit au sein d’associations locales ou dans mon entourage. Cela m’a donné une bonne image et l’envie moi aussi de défendre mes convictions et mon métier. Petit à petit je me suis pris au jeu de l’engagement !

Votre engagement au sein des JA a lui aussi évolué. Comment abordez-vous cette nouvelle fonction ?

A. Quintard : Je sors d’une co-présidence avec Sébastien Granier et Germain Albespy qui m’a permis de mettre le pied à l’étrier, de prendre la mesure de la responsabilité au sein des JA et surtout d’anticiper la transmission de la fonction. J’ai pu aussi pendant ces deux années, prendre bien connaissance des dossiers.

Aujourd’hui même si je suis seul à la présidence, j’ai voulu m’entourer de deux vice-présidents, Romain Déléris et Clément Lacombe et d’un bureau restreint (un secrétaire général Rémi Agrinier et deux secrétaires généraux adjoints Maxime Sannié et Anthony Albinet, une trésorière Mathilde Calmels et un trésorier adjoint Arnaud Cormouls). C’était important pour moi de bien équilibrer les rôles, de partager les tâches, pour ne pas être le seul interlocuteur des JA 12 auprès de nos partenaires. Nous travaillons en équipe et prendrons les décisions collégialement. Je n’avais pas envie d’un poste trop lourd à porter qui soit aussi plus tard trop lourd à transmettre !

Quels seront les grands dossiers de cette nouvelle équipe ?

A. Quintard : L’installation d’abord parce que je le répète c’est LE dossier de JA. Un travail quotidien d’accompagnement autour de l’installation, défendant les projets viables et vivables et jusqu’à la transmission pour assurer le renouvellement des générations.

La promotion et la défense de notre métier et de nos produits seront aussi toujours au cœur de nos préoccupations.

L’un des volets que nous devrons davantage maîtriser, c’est la communication. Nous voulons l’aborder de façon beaucoup plus professionnelle pour bénéficier de plus de visibilité, et rééquilibrer le rapport de force avec tous ceux qui parlent de l’agriculture, en bien comme en mal.

Nous serons aussi force de proposition sur la professionnalisation des jeunes installés en leur donnant le goût de la formation pour les accompagner dans l’innovation et la performance. Notre métier est en perpétuelle évolution et nous devons être en mesure de nous adapter pour rester compétitifs.

La nouvelle équipe JA va vivre ses premières élections à la Chambre d’agriculture début 2019. Comment abordez-vous cette échéance ?

A. Quintard : Les élections font partie de notre projet. Nous devons nous donner un cap clair avec l’ensemble des acteurs du monde agricole aveyronnais sur ce que l’on veut pour l’agriculture du département dans les dix prochaines années. Cela passe par l’échange avec notre réseau. L’agriculture de demain en Aveyron se construira autour du trio : des Hommes, des produits, des territoires, c’est notre fil conducteur.

Quels sont les prochains rendez-vous de JA 12 ?

A. Quintard : Nous entrons dans la période estivale et avec elle, les animations grand public. Nous renouvelons l’opération Découvrez nos fermes, aux quatre coins du département afin de montrer la réalité du monde agricole en Aveyron. Cet événement contribue également à la dynamique de notre réseau JA puisque chaque ferme ouverte est à l’initiative d’un canton. Cela permet aussi d’accueillir de nouveaux jeunes installés.

Puis les 18 et 19 août, nous réitérons pour la troisième année, Sous les pavés les prés dans le cadre de Rodez plage à Layoule. C’est une manifestation qui nous met en contact direct avec les consommateurs, les urbains car Rodez, même si c’est une ville à la campagne est une ville tout de même qui a besoin d’infos sur l’agriculture. A travers cette action, nous resserrons les liens avec le grand public, nous essayons aussi de rétablir la confiance. Et notre animation De la fourche à la fourchette renforce notre partenariat avec les filières de production.

Comment abordez-vous ce nouveau mandat ?

A. Quintard : Je me sens serein mais pour autant je ne me voile pas la face ! Les enjeux sont importants : je pense aux Etats généraux de l’alimentation, aux évolutions des attentes sociétales,... Les JA sont en première ligne pour y répondre. A nous de travailler, de rénover, de constuire sans pour autant tout réinventer ! La remise en question doit être permanente».

Propos recueillis parEva DZ