lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Aubrac et Lacaune, des destins communs pour la défense de la ruralité

04 octobre 2018

Aubrac et Lacaune, des destins communs pour la défense de la ruralité

Aubrac et Lacaune ont initié un rendez-vous inédit à Laissac, pendant trois jours le week-end dernier, autour de Rencontres communes. Les deux races ont uni leurs efforts pour promouvoir leurs spécificités, leurs bienfaits pour le territoire, leurs atouts mais aussi leurs problématiques. Le message est passé !

Michaël Dressayre et Yves Chassany sont deux présidents heureux ! Le premier pour l’OS Lacaune, le second pour la race Aubrac ont exprimé leur satisfaction à l’issue des trois jours de fête à Laissac - Sévérac l’église, du 28 au 30 septembre. «Malgré un travail commun depuis plus de 10 ans au sein du CORAM, cet événement commun à nos deux races était inédit, c’est un premier pas qui assurément en appellera d’autres», a avancé Michaël Dressayre. Même écho du représentant des éleveurs Aubrac qui s’est félicité de cette collaboration efficace entre Aubrac et Lacaune, l’ensemble des filières et les collectivités.

Destins partagés

«Derrière nos races, c’est tout un territoire qui vit, une ruralité qui porte nos espoirs et c’est bien cela que nous avons voulu mettre en avant tout au long des trois jours, auprès du grand public et des élus venus nous rencontrer», avance Yves Chassany. L’événement a en effet reçu la visite de nombreux élus locaux, conseillers départementaux, maires, présidents de Communautés de communes, députés, sénateurs,... et le président de l’Assemblée nationale, accompagné de la préfète de l’Aveyron. Richard Ferrand a en effet consacré plus de 2 heures d’échanges avec les éleveurs, samedi après-midi, participant notamment à la remise des prix des jeunes des lycées d’enseignement agricole.

«Nous avons rappelé à nos décideurs que les éleveurs font des efforts au quotidien, qu’ils croient en leur métier, qu’ils ont le soutien des jeunes motivés à poursuivre notre travail - plus d’une centaine de jeunes étaient mobilisés tout le week-end à nos côtés», argumente Yves Chassany, qui s’est porté en véritable militant de la ruralité. «Les éleveurs sont inquiets de l’utilisation de l’argent public. Certes l’élevage bénéficie de soutiens compensatoires mais il a aussi besoin de signaux forts : imposer un menu du terroir plutôt qu’un menu végétarien dans les cantines», une proposition qui a suscité de nombreux applaudissements !

«Cette manifestation est la preuve des liens nombreux et forts qui existent entre l’élevage et son territoire. Nous avons le savoir-faire, notre événement contribue à le faire savoir mais il faudra encore marteler nos messages», complète Michaël Dressayre. Avec Yves Chassany, ils sont convaincus de la nécessité de communiquer positivement sur les qualités de leurs races et leur attachement au territoire : «il y a des événements à inventer au cœur des grandes villes pour aller à la rencontre des consommateurs et recréer un climat de confiance. Eleveurs et consommateurs en ont besoin !».

Une équipe locale efficace

Yves Chassany et David Minerva, maire de Laissac-Sévérac l’église ont félicité l’équipe du syndicat cantonal Aubrac, autour des deux présidents, Michel Laurens et Clément Chassaly, qui a œuvré avant, pendant et après au bon accueil et au bon déroulement de l’événement. «C’est à l’image de l’engagement du Laissagais, autour des agriculteurs, des commerçants, des artisans, de la municipalité tout au long de l’année pour animer notre ville», avance David Minerva. Les organisateurs n’ont pas oublié celui qui fut à l’initiative de ce projet, Claude Salles, maire de Laissac, disparu subitement en début d’année, alors qu’il revenait d’une réunion de préparation des Rencontres Aubrac et Lacaune. L’ensemble des participants et organisateurs ont salué sa mémoire par une minute d’applaudissements.

Tour à tour, Christine Presne, conseillère départementale, Jean-Claude Luche, sénateur et Stéphane Mazars, député, entourés de leurs homologues élus, et de Mme Lugrand, secrétaire générale de la préfecture, ont salué la performance commune des races Aubrac et Lacaune.

Eva DZ