lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Réforme des zones défavorisées : les huit communes légitimement réintégrées !

07 juin 2018

Réforme des zones défavorisées : les huit communes légitimement réintégrées !

La FDSEA et les JA Aveyron ont réagi positivement mercredi 6 juin à l’annonce du maintien des huit communes aveyronnaises menacées de sortir du dispositif d’aides des zones défavorisées simples. Toutes les communes du département de l’Aveyron sont donc classées en zone montagne ou zone défavorisée !

La préfète de l’Aveyron a confirmé, mardi 5 juin, en soirée, la réintégration des huit communes aveyronnaises, exclues jusque-là du périmètre des zones défavorisées, par le biais du principe de la continuité territoriale

Pour Laurent St-Affre, président de la FDSEA Aveyron, «il s’agit d’une réelle victoire syndicale pour le réseau FDSEA-JA qui s’est fortement mobilisé sur ce sujet, avec détermination, depuis le début, par de multiples actions dans le département mais aussi en région, à Paris et à Bruxelles. C’est aussi le résultat de l’implication sans faille des acteurs qui œuvrent pour l’économie du département : agriculteurs, maires, parlementaires, conseillers départementaux et régionaux, préfecture et services de l’Etat...».

Et d’ajouter : «nous tenons très sincèrement à les remercier. Nous restons malgré tout mobilisés, notamment quant aux discussions à venir sur le volet financier».

Continuité et cohésion territoriale

C’est donc un «gros ouf de soulagement» pour les huit communes et les quelque 300 exploitations agricoles ciblées par Bruxelles, sur des critères jugés finalement en dehors de la réalité du terrain, et donc réintégrées dans la carte aveyronnaise grâce au principe de la continuité territoriale, renforçant ainsi la cohésion entre différents territoires ou communes d’une même zone, fut-elle départementale. Dominique Pradel, éleveur de veaux d’Aveyron et du Ségala label rouge, est installé à Bournazel, l’une des huit communes de la carte aveyronnaise menacée, avec Anglars-St-Félix, Rignac, Tauriac de Naucelle, Naucelle, Lédergues, Camjac, et St-Jean-Delnous.

C’est sur cette ferme de Bournazel que des éleveurs FDSEA et JA du secteur se sont réunis ce mercredi 6 juin pour échanger avec Laurent St-Affre, sur l’importance du dispositif des aides ICHN pour leurs exploitations agricoles et l’économie de tout un territoire. La suppression des aides ICHN en particulier, et d’autres favorisant l’installation agricole notamment, peuvent en effet représenter entre 8 000 et 12 000 euros/an pour un éleveur. «Désormais, toutes les communes aveyronnaises classées jusqu’à aujourd’hui en piémont, sont donc intégrées dans le nouveau zonage défavorisé. C’était notre objectif !» concluent la FDSEA et les JA Aveyron.

D.B.