lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Témoignage employeur-salarié : «un tandem qui fonctionne !»

08 mars 2018

Témoignage employeur-salarié : «un tandem qui fonctionne !»

Virginie et Germain Albespy, éleveurs de chèvres, sont installés en GAEC. Depuis 4 ans, ils adhèrent à un groupement d’employeurs et bénéficient d’un salarié à mi-temps. Depuis quelques mois, il s’agit de Romain Foulcher. Virginie et Romain témoignent de la réussite de ce tandem.

Comment êtes-vous venu à employer un salarié ?

Virginie : «Nous avons d’abord accueilli un apprenti pendant les deux ans de sa formation. Nous avions donc pris l’habitude d’avoir quelqu’un à nos côtés pour travailler avec nous. A la fin de son apprentissage, nous nous sommes posés la question de sa suite, étant tous les deux, Germain et moi engagés dans des responsabilités professionnelles. Nous avons été sollicités par un groupement d’employeurs local dont la salariée était spécialisée en lait de chèvre. Nous les avons donc rejoints et ça fait 4 ans que ça dure ! Entre temps, notre salariée est partie en CEFI et le GE a embauché Romain, présent depuis juin.

Comment s’organise la répartition du salarié au sein du GE ?

Virginie : Tout est très simple dans la mesure où nous sommes trois exploitations, toutes en lait de chèvre. Nous avons défini des priorités dès le départ : le salarié est présent pendant les périodes de mises-bas, les jours de contrôle laitier, au moment des gros travaux, en cas de maladies des exploitants ou de nos enfants. Dans la mesure où l’entente est très bonne entre les membres du GE et avec le salarié, tout se passe très bien. Pour toutes les tâches administratives relatives à l’emploi d’un salarié, nous déléguons le travail à l’espace emploi service. Au moins tout est clair pour tout le monde et c’est une charge en moins pour nous.

Comment vous organisez-vous sur l’exploitation avec le salarié ?

Virginie : Romain est présent chez nous à peu près sur un mi-temps. Il est présent soit pour nous remplacer lorsque nous sommes pris par nos responsabilités respectives, ou en vacances ! Il travaille aussi avec nous au moment des gros travaux, pendant les mises-bas,... Nous travaillons avec lui en confiance parce qu’il connaît bien l’exploitation, notre façon de travailler et les animaux le connaissent aussi, c’est important notamment au moment de la traite. Nous savons que nous pouvons partir tranquilles.

Quel est votre parcours avant de devenir salarié agricole ?

Romain : J’ai passé un bac STAV puis un BTS PA à La Roque. J’ai ensuite travaillé en dehors de l’agriculture avant de trouver un poste de vendeur dans un magasin agricole. Puis j’ai eu cette opportunité de rejoindre le GE spécialisé en lait de chèvre, une production qui me passionne puisque mes parents en produisent depuis 2009 !

Que vous apporte cet emploi de salarié ?

Romain : J’adore apprendre le travail sur la ferme, découvrir d’autres systèmes, engranger de l’expérience sur l’organisation du travail, les pratiques d’élevage,... Je ne suis pas sûr de m’installer mais ce métier de salarié me plaît beaucoup. Il complète bien ma formation qui n’était pas spécialisée sur le lait de chèvre.

Ce qui me plaît aussi c’est la polyvalence du métier, on ne fait jamais la même chose même s’il y a tous les jours l’astreinte. J’apporte mon savoir-faire et mes connaissances aussi bien pour les travaux des champs qu’auprès du troupeau.

Comment se passe la relation entre vous ?

Romain : Virginie et Germain m’ont très bien intégré au fonctionnement de leur exploitation. Ils me donnent envie de m’impliquer.

Virginie : Nous partons du principe qu’il est important de donner toutes les clés au salarié pour qu’il se sente bien. Il n’est pas là simplement pour éxécuter les ordres, il participe pleinement à la vie de l’exploitation et d’ailleurs nous comptons sur son œil extérieur pour faire avancer la ferme».

Recueillis par Eva DZ