lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Chambre d’agriculture et Communauté de communes Lévézou-Pareloup : convention-cadre et projets

12 mars 2020

Chambre d’agriculture et Communauté de communes Lévézou-Pareloup : convention-cadre et projets

Jacques Molières, président de la Chambre d’agriculture, et Jean-Pierre Drulhe, président de la Communauté de Ccommunes Lévézou-Pareloup, ont signé, lundi 9 mars, à Vezins-de-Lévézou, une convention de partenariat pour le développement et l’accompagnement des projets agricoles sur le Lévézou.

La signature de cette convention-cadre, officialisant un travail de collaboration et d’accompagnement de projets agricoles, s’est déroulée en présence également de Gabrielle Maymard, élue Chambre d’agriculture, Jean-Marc Galtier, co-président du Comité de développement agricole Vallée Aveyron-Lévézou (CDAVAL), Patrick Contastin, président de la commission agricole de la Communauté de communes Lévézou-Pareloup, de maires délégués de la Communauté de communes, et du député Arnaud Viala.

La Communauté de communes Lévézou-Pareloup avait décidé en octobre 2017 de lancer un diagnostic de territoire, dans le cadre d’un appel à projet prenant en compte l’enjeu de la transmission des exploitations agricoles en particulier. C’est la Chambre d’agriculture qui a réalisé ce travail sur «un secteur comptant 410 exploitations agricoles et 610 agriculteurs», selon Philippe Barthas, conseiller-animateur territorial au CDAVAL.

Cinq axes de travail

Cinq axes de travail ont été retenus : la transmission-succession, les échanges fonciers, les circuits courts et la transformation, le soutien aux filières locales et de qualité, les énergies renouvelables (bois et méthanisation). Cette convention-cadre permet d’assurer le suivi de ces cinq axes de travail, avec l’objectif de maintenir le dynamisme agricole du territoire. Selon Jean-Pierre Drulhe, «ce recensement visait aussi à cibler les chefs d’exploitation âgés de 50-55 ans sans perspective de reprise». Des actions comme le Farm dating, ou le job dating, organisées sur le secteur en 2019, ont été une réus- site. Elles seront renouvelées en octobre sur la commune de Saint- Martin-des-Faux, a annoncé Jean- Pierre Drulhe.

Jacques Molières a rappelé le poids de l’économie agricole en Aveyron, et la volonté de la Chambre d’agriculture de travailler avec toutes les collectivités locales, avec comme «challenge» notamment, «le renouvellement des générations». Pour Arnaud Viala, «l’agriculture a une place centrale à conserver sur nos territoires. Il faut aussi répéter que nos politiques locales sont axées sur le développement de l’agriculture. Et que chaque plan local d’urbanisme communal ou intercommunal (PLUi) se fait en collaboration avec la Chambre d’agriculture. Les Communautés de communes ont des stratégies économiques qui prennent en compte l’agriculture, mais aussi l’enjeu de l’emploi agricole, la transmission, dans des actions comme celle-ci qu’il est nécessaire de perpétuer».

D.B.