lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Baraqueville : une première vente au cadran attrayante

12 avril 2018

Baraqueville : une première vente au cadran attrayante

Le premier marché au cadran de Baraqueville, mis en place lundi 9 avril, a reçu un écho favorable de la part des éleveurs et acheteurs. Pas moins de 130 animaux étaient inscrits, selon les organisateurs.

Pour une première, elle fut réussie, confirme Vincent Albouy, éleveur et président de la SAS Cadran Ségali, structure à laquelle la Communauté de communes de Baraqueville a confié cette mission de service public. La SAS est composée d’éleveurs, négociants et organisateurs du marché emmenés par Jean-Pierre Mazars, président du Pays Ségali Communauté. «Nous avons pris nos marques pour cette première et tout s’est bien passé», rapporte Vincent Albouy. «L’affluence est positive avec environ 130 animaux, dont des veaux, vaches, veaux gras et broutards, ce qui est correct pour lancer ce marché au cadran».

Paiement direct certifié

La nouvelle formule, dirigée au micro par Baptiste Galland, chef de vente du marché au cadran d’Ussel (Corrèze), semble déjà satisfaire des éleveurs : «l’avantage de ce type de marché est de ne pas être en confrontation directe avec les acheteurs», confie Christophe Malgouyres, éleveur bovins lait. «Les enchères montantes sont de 5 euros en 5 euros et si le vendeur n’est pas satisfait du prix de vente final, il peut retirer sa bête».

Chez Olivier Maruéjouls, éleveurs bovins Charolais, le son de cloche est le même : «le principe du marché au cadran est bon car il permet au producteur de rester maître de son produit, tout en restant en adéquation avec la demande du marché». Autre point fort du marché, relevé aussi par Vincent Albouy, «le paiement de l’éleveur se fait avec un chèque de banque certifié, juste après la vente».

Le marché de Baraqueville est désormais organisé uniquement chaque lundi, pour tous les bovins, de 13h à 16h. Et ce, en lieu et place des marchés du lundi, pour les petits veaux laitiers, et du mercredi (tous les 15 jours), pour les veaux gras.

D.B.