lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Filière caprine à Moyrazès : une journée porte ouverte réussie !

13 avril 2017

Filière caprine à Moyrazès : une journée porte ouverte réussie !

Beaucoup de monde vendredi 7 avril à la chèvrerie du GAEC Cap Avenir à Montplaisir, sur la commune de Moyrazès ! La journée porte ouverte organisée en collaboration avec la coopérative des Chevriers du Rouergue a été un succès, illustrée par une production caprine en bonne forme.

Légitime satisfaction chez les organisateurs pour cette journée mettant en avant un élevage de 900 chèvres, optimisant performance technique, bien-être animal, et confort de travail pour les associés et salariés (lire aussi dans la VP du 30 mars). Le GAEC composé de Frédéric Carrière, Guilaine Clergue, Marie-Claire Aussibal, avec comme salarié Gilles Aussibal, plus le groupement d’employeurs du Tec avec les salariés spécialisées, Virginie Cadillac et Floriane Debard, travaillent en effet dans des conditions optimales. Avec, de plus, un prix du lait rémunérateur, «730 €/1 000?litres en 2016. L’objectif d’un EBE de 200 €/ chèvre est atteint cette année», confie Frédéric Carrière.

Joël Mazars, président de la section caprine FDSEA, complète : «on constate ici que la production caprine est devenue une filière professionnalisée à part entière». Cette filière partagée entre les fermiers et les laitiers est riche de sa diversité, et active avec l’engouement constaté pour cette production. L’Aveyron y prend part (200 producteurs) et compte dans le paysage caprin national. La conjoncture est favorable avec une consommation en hausse de 4 %, dans un marché qui importe 20?% de son lait. «Il faut continuer à installer prudemment, avec des projets raisonnés et raisonnables», avertit Joël Mazars.

Jean-Paul Fayret, président des Chevriers du Rouergue (150 adhérents) ajoute : «la filière est en effet dynamique et nous cherchons de nouveaux engraisseurs de chevreaux». La coopérative participe au projet, sur le second site du GAEC à Grifouillet, de création prochaine d’une pépinière de chevrettes de renouvellement (600 places).

Lors de la journée à laquelle participait activement le réseau CUMA, dont celle de Baraqueville, les éleveurs ont communiqué sur leur métier, mettant en avant la genèse du projet, les atouts du bâtiment d’élevage fonctionnel, invitant aussi les visiteurs à la traite «rotative» de fin de journée (60 places).

Beaucoup de responsables professionnels et élus locaux sont venus saluer les éleveurs pour la réussite de leur entreprise.

D.B.