lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Aide aux veaux sous la mère et aux veaux AB : «carton jaune pour l’Etat»

14 décembre 2017

Aide aux veaux sous la mère et aux veaux AB : «carton jaune pour l’Etat»

Une délégation d’une vingtaine d’éleveurs de l’IRVA(1) s’est rendue à la DDT mardi 12 décembre, afin d’infliger «un carton jaune aux services de l’Etat» pour le «non respect des engagements et des enveloppes de l’aide aux veaux sous la mère et aux veaux bio». Une action nationale a été lancée à l’appel de la FNB, le même jour, à la veille de la réunion prévue ce jeudi 14 décembre, au ministère de l’agriculture.

Selon le communiqué de la Fédération Nationale Bovine (FNB), «l’aide aux veaux sous la mère et aux veaux bio concerne les versements 2017, la campagne 2016, les veaux abattus en 2015». Et d’ajouter : «c’est inacceptable pour les éleveurs : le montant de l’aide «qualité» aux veaux sous la mère et veaux bios est largement inférieur aux montants prévus, et annoncés avec la validation de l’enveloppe globale. La seule raison évoquée : une erreur de traitement du dossier ! L’aide aux veaux sous la mère et veaux bios, aide PAC couplée, contribue au maintien de la production traditionnelle de veaux sous signes de qualité (labels et bio), respectant des cahiers des charges précis. Cette aide représente une part importante du revenu des éleveurs, engagés dans une production de qualité, pour répondre aux attentes citoyennes. Cette aide, versée très tardivement, puisque non prise en compte dans le calcul des ATR, a été attendue, et donc provisionnée dans les comptes d’exploitations de 2016. Or, une partie des montants promis a été amputée ce qui fragilise totalement la dynamique de cette filière et ses emplois.

«Différenciel important»

Aujourd’hui, nous constatons un différentiel important (en 2016, 55 € au lieu de 75 € par veau labellisé) entre les montants annoncés dans la notice d’information des aides VSLM (n°52135#01), discutés avec la profession, et basés sur la notification européenne de budget, et l’arrêté du 22 juin 2017, suivi de celui du 18 juillet 2017. Ceci représente une différence de plus d’un million d’euros de soutiens non versés aux éleveurs de veaux des filières Label Rouge et Bio.

«Situation inexplicable»

Cette situation est inexplicable : l’enveloppe totale est validée et notifiée à Bruxelles (4,8 millions d’€) et le nombre d’animaux éligibles est quasiment stable (67 691 veaux). Ainsi, l’aide unitaire doit donc être à un niveau identique à celui versé pour la campagne 2015, soit 75 euros par veau labellisé, et 37,50 euros par veau labellisable.

Aujourd’hui, les éleveurs ne comprennent plus la politique nationale et sont particulièrement agacés d’une situation, à ce jour, en contradiction entre le discours tenu aux Etats généraux de l’alimentation et la réalité sur le terrain, avec des soutiens diminués, par erreur, sans raison, et qui tardent à être rectifiés.

Lors du rendez-vous avec le ministère de l’agriculture, ce jeudi 14 décembre, il est indispensable qu’une solution soit apportée immédiatement et que les éleveurs puissent recevoir l’aide VSLM et au veau Bio à la hauteur des engagements pris et dans les plus brefs délais», conclut le communiqué.

D.B.

(1) Interprofession Régionale du Veau d’Aveyron et du Ségala.