lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Aubrac : tout un territoire représenté au Salon de l’agriculture

15 février 2018

Aubrac : tout un territoire représenté au Salon de l’agriculture

Partenaire de l’UPRA Aubrac, le projet de parc régional de l’Aubrac sera présent sur le salon de l’agriculture de Paris du 24 février au 4 mars, soit quelques jours seulement avant la labellisation du territoire.

C’est l’événement phare de cette année 2018 pour l’Aubrac : la mise à l’honneur de la race au Salon international de l’agriculture (SIA) de Paris. Si tous les acteurs de la race se mobilisent, le territoire dans sa globalité sera aussi représenté au SIA. En effet, en projet depuis une dizaine d’années, le PNR (parc naturel régional) Aubrac sera présent sur le salon. «Le territoire et la race sont extrêmement liés», explique André Valadier, président du syndicat mixte de préfiguration du PNR Aubrac. «Il était logique que nous soyons présents au Salon de l’agriculture car le territoire et les éleveurs de l’Aubrac ont façonné la race. Si l’Aubrac est à l’honneur cette année, c’est bien grâce à ces éleveurs lozériens, aveyronnais et cantaliens qui ont réussi à faire front commun, il y a maintenant quelques années, pour sauvegarder cette race».

Une démarche qui a porté ses fruits puisqu’en quelques décennies, la race Aubrac est arrivée à s’exporter hors du plateau. Ses effectifs sont même passés de

45 000 bêtes à 216 000 aujourd’hui. «Avec la mise à l’honneur de la race, nous passons encore un cap», confie Yves Chassany, président de l’UPRA Aubrac. «C’est une occasion en or pour les éleveurs de porter haut les couleurs de l’Aubrac, de la race mais aussi du territoire car à travers la vache, on affiche aussi le lien entre l’agriculture, l’élevage et le tourisme si particulier à l’Aubrac».

Une labellisation dans les prochaines semaines

Ce lien, c’est le fer de lance du PNR Aubrac qui, sur la base du volontariat, unit les acteurs économiques, publics et culturels de ce territoire. «Plusieurs études ont été faites sur place en prévision du PNR», continue André Valadier. «Les experts ont constaté cette complémentarité entre élevage, environnement et tourisme. On la remarque, par exemple, lors des fêtes de la transhumance organisées aux beaux jours».

Aujourd’hui, les enquêtes et les auditions sont terminées. 64 des 68 communes du territoire ont adhéré au projet de parc. On peut dire que la préfiguration entre dans sa phase finale. «Les ministères de tutelle, celui du développement durable et de l’agriculture, ainsi que la fédération nationale des parcs naturels ont rendu un avis favorable», détaille André Valadier.

Tous les feux sont donc au vert pour une labellisation officielle qui devrait intervenir dans les prochaines semaines, courant mars. La mise à l’honneur de l’Aubrac pourrait donc annoncer la prochaine labellisation du PNR. Une coïncidence de dates qui mettrait un peu plus le territoire sous les feux des projecteurs. «Parfois, le hasard fait bien les choses», conclut André Valadier.

Aurélie Pasquelin

Réveil Lozère