lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Les 70 ans du Taureau de Laguiole : symbole unique de tout un territoire

17 aout 2017

Les 70 ans du Taureau de Laguiole : symbole unique de tout un territoire

Comme le 10 août 1947 à son installation, la pluie était au rendez-vous pour les 70 ans du Taureau de Laguiole, jeudi 10 août dernier. Il n’empêche, ils étaient nombreux, à être venus lui souhaiter son anniversaire sur le nouvel espace rénové qui l’entoure, sur l’ancien foirail.

Les parapluies étaient de sortie le 10 août à l’occasion des 70 ans du Taureau. Bravant la température un peu fraîche et la pluie, ils se sont massés nombreux autour de la statue de bronze pour célébrer cet anniversaire. Les «classards» bien sûr de cet événement, nés en 1947 ou qui ont vécu son installation (et l’un d’eux, André Maurel fêtait ses 90 ans le 10 août !) mais aussi de nombreux habitants de Laguiole et en cette période estivale, une foule de touristes, français et même étrangers ! Ainsi que les élus, les acteurs socio-professionnels de l’Aubrac et les représentants de la race Aubrac,... Tous sont venus rendre hommage à ce Taureau de Laguiole, installé il y a 70 ans sur son socle au cœur du village au moment où la race amorçait un déclin et qui aujourd’hui, trône comme un symbole, celui de tout un territoire.

«Le symbole de notre histoire, de notre culture, de notre patrimoine, auxquels il faut associer l’aspect économique et humain», a rappelé le maire de Laguiole Vincent Alazard, qui en a profité pour saluer ceux qui furent à l’initiative de la mise en place de cette sculpture, l’amicaliste Pierre Goutal et le Docteur Paul Cayla ainsi que Théophile Malet, maire de l’époque.

Arrêt sur image sur l’histoire

Cet événement a permis de faire un arrêt sur image sur l’histoire, pour à la fois montrer le chemin parcouru et se tourner vers l’avenir. «Notre objectif est collectif : créer de la cohésion entre l’amicalisme et le village, favoriser le partage et la transmission entre générations, créer une émulation et fédérer les hommes», a assuré Vincent Alazard, appuyé par Brigitte Courty, présidente de l’Amicale La Laguiolaise, co-organisatrice des événements autour des 70 ans du Taureau.

D’ailleurs toutes les animations proposées autour de cet anniversaire (veillées, expositions des œuvres de Georges-Lucien Guyot créateur du Taureau, reconstitution de l’inaugu- ration, animations avec les écoliers et collégiens de Laguiole, concours départemental Aubrac et table-ronde,...) ont été mises en œuvre en concertation. «Tous les Laguiolais, ceux qui y vivent comme ceux de Paris, se sont appropriés le Taureau au fil de ces 70 ans», a complété Brigitte Courty. «Nous en avons fait un symbole de notre patrimoine, de notre tradition, d’une race, l’Aubrac, et d’union des Hommes». La Laguiolaise, amicale créée il y a 110 ans, montre qu’elle reste fidèle à ses racines.

Malgré une météo peu clémente, le Taureau avait le sourire le 10 août, entouré de tous ceux qui l’admirent et le respectent. Fier d’avoir redonné ses lettres de noblesse à la race Aubrac qui ne cesse de progresser, dépassant les 200 000 têtes, il a apprécié l’hommage qui lui a été rendu, avec le groupe folklorique Los Oyolos, les Chœurs de l’Aubrac qui lui ont écrit une chanson pour l’occasion et les cors de chasse. Même les couteliers étaient de la fête en fabriquant, grâce à l’appui de l’Amicale, un couteau en corne d’Aubrac pour ses 70 ans.

Enfin, les élus locaux et départementaux sont venus en nombre aussi le saluer, le député, Stéphane Mazars, qui a grandi à ses côtés, le sénateur Jean-Claude Luche, le président du Conseil départemental, Jean-François Galliard accompagné de plusieurs conseillers départementaux ainsi qu’André Valadier, président du syndicat de préfiguration du PNR de l’Aubrac et Michèle Lugrand, secrétaire générale de la Préfecture, représentant le Préfet.

Tous se sont donné rendez-vous pour la suite des festivités, les 14 et 15 octobre. Le premier concours départemental Aubrac se déroulera pour la première fois, autour du Taureau de Laguiole.

Eva DZ