lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées - Agricampus La Roque : agropastoralisme sur le Causse Comtal

26 septembre 2019

Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées - Agricampus La Roque : agropastoralisme sur le Causse Comtal

Une convention de partenariat signée notamment entre le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées et l’Agricampus La Roque d’Onet-le-Château vise à réhabiliter l’activité agropastorale sur les causses, près du siège régional de la banque verte à Lioujas.

Une quarantaine de brebis Lacaune de la ferme de l’Agricampus La Roque ont investi les terres de causse près du site administratif du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées à Lioujas, vendredi 20 septembre. La convention signée pour cinq ans concerne deux parcelles, 7 ha et 12 ha. Ce site auparavant envahi de genévriers était en effet fermé depuis 40 ans, suite à l’installation du siège administratif régional du Crédit Agricole. «Progressivement, la richesse de ce lieu en espèces animales, fleurs, etc, a décliné avec la disparition du pâturage», confirme Fabien Delmarès, responsable Développement durable au sein de la Caisse régionale du Crédit Agricole. Il ajoute : «nous savons que le pâturage procure d’importants éco-bénéfices en plus de la production agricole. C’est donc l’enjeu de cette action basée sur l’entretien de l’espace et le maintien de la biodiversité».

Le Causse Comtal recense 140 espèces de plantes, dont les «patrimoniales» Sénéçon de Rodez et la sabline controversée. Plus de 75 espèces de papillons, avec notamment l’hespérie des Cirses, et 49 espèces d’oiseaux dont la fauvette Orphée, l’oedicmène criard, et 22 espèces d’orthoptères, avec le croquet des genévriers, etc. Dans ce projet, le Crédit Agricole a travaillé avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) qui possède un refuge sur le site, en lien avec les services de l’Etat, le conservatoire botanique, le conservatoire des espaces naturels, la Chambre d’agriculture, la Fédération des chasseurs, tous réunis dans un comité scientifique. Rodolphe Liozon, directeur de la LPO, était présent sur le site, vendredi 20 septembre aux côtés de David Pons, responsable activité logistique du Crédit Agricole Aveyron, Pierre-Yves Miquet, responsable du secteur logistique de la caisse régionale du Crédit Agricole, Jérôme Bourret, directeur del’Agricampus La Roque et Jérôme Hercouet, responsable de la ferme de l’établissement scolaire.

Agro-écologie

Jérôme Bourret a mis en avant l’intérêt pédagogique de cette action, dans le cadre de la promotion de l’agro-écologie prônée par le ministère de l’agriculture. «Cette initiative impliquant des élèves de terminale, démontre que l’activité agricole est compatible avec le maintien de milieux ouverts, et qu’une activité pastorale avec du pâturage favorise la biodiversité. Tout cela contribue à valoriser l’image du métier d’agriculteur, une profession trop souvent accusée à tort alors qu’elle est un acteur majeur dans l’entretien de nos espaces naturels !».

L’an dernier, les deux parcelles concernées ont été débroussaillées en fonction de la carte établie lors de l’inventaire réalisé en 2017. Environ 70 tonnes de genévriers ont ensuite été prélevées pour produire de l’huile essentielle bio. Cette année, les clôtures électriques ont été posées, avec des piquets en acacia, un bois de classe 4. La convention signée avec l’Agricampus La Roque prévoit le pâturage des parcelles avec des brebis mais aussi des vaches, les génisses de race Aubrac du lycée. Les Lacaune quitteront la parcelle mi-novembre pour la période des mises bas. Il est également programmé dans cette action environnementale la rénovation de la station d’épuration (installation de phytoépuration), puis la rénovation des murets de l’ancienne doline, et l’installation d’un rucher !

D.B.