lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Marchés des Producteurs de Pays de l’Aveyron : des produits du terroir bien marqués !

29 juin 2017

Marchés des Producteurs de Pays de l’Aveyron : des produits du terroir bien marqués !

L’Association de Gestion des Marchés de Producteurs de Pays de l’Aveyron (AGMP12) s’est réunie en assemblée générale, jeudi 22 juin, à la Maison de l’agriculture à Rodez, sous la présidence de Cécile Contastin.

Cette réunion annuelle s’est déroulée en présence de Véronique Druilhe, trésorière de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, vice-présidente de l’AGMP 12, Caroline Oustry, représentante des producteurs, secrétaire de l’AGMP12, Rémy Agrinier, représentant des JA, trésorier de l’AGMP12, et Brigitte Mazars, conseillère départementale.

La présidente Cécile Contastin a dressé un bilan positif de l’année écoulée, pour une structure comptant en Aveyron 250 adhérents, 16 sites de marchés, pour un total annuel de 234 Marchés de Producteurs de Pays, accueillant en tout environ 65 000 visiteurs chaque année. Créé en Aveyron il y a 25 ans, avec notamment Sylvette Hermet, présente à cette assemblée générale, le concept a été repris plus tard par d’autres départements français, puis porté par l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), désormais propriétaire de cette marque unique, classée «premier réseau national spécialisé de marchés de producteurs».

«Axe stratégique de l’APCA»

«Notre marque Marché de Producteurs de Pays est gérée par le comité d’orientation Agriculture et Tourisme de l’APCA», précise Cécile Contastin. Le nouveau président de l’APCA élu en janvier, Claude Cochonneau, a rappelé «l’importance des circuits courts comme axe stratégique de l’APCA, en évoquant les Marchés de Producteurs de Pays». L’an dernier, 41 départements étaient adhérents à la marque, avec 450 lieux de marchés, 2 600 marchés organisés par an, avec 2 900 producteurs. Ces marchés sont aussi programmés dans les grandes villes, comme Paris, Lyon, Toulouse, etc. «Plus que jamais, les Marchés de Producteurs de Pays ont leur place à l’heure où le consommateur est de plus en plus en attente de vrai, de naturel, de terroir», affirme Cécile Contastin, «et où certains prennent aussi conscience qu’ils peuvent consommer plus responsable».

L’AGMP12 a mis en place des kits publicitaires personnalisés pour ses adhérents, afin de mieux identifier la marque. Le tout encadré par une procédure d’agrément nécessaire au respect du cahier des charges régissant les produits vendus sur les Marchés de Producteurs de Pays, appuyé par un réglement départemental et le guide d’interprétation national «produits de la ferme» commun avec le réseau Bienvenue à la Ferme.

Une commission de contrôle, de «visite», insiste Cécile Contastin, réalise un suivi régulier sur les marchés afin de garantir aux consommateurs le respect de la charte et du réglement départemental. En 2016, plus de la moitié des marchés ont été «visités» par cette commission de contrôle composée de membres du conseil d’administration de l’AGMP12 et de la conseillère de la Chambre d’agriculture, Magaly Bruel.

«Animation estivale préférée des visiteurs»

«Dans certaines communes, poursuit Cécile Contastin, le Marché de Producteurs de Pays reste l’animation estivale préférée des visiteurs. Les organisateurs sont très impliqués pour permettre au marché de fonctionner correctement, en respectant la charte nationale et le réglement départemental». L’AGMP12 a rappelé que son objectif était «d’accompagner la dynamique locale, le développement de l’activité de ses producteurs avec un moyen de commercialisation adapté, de favoriser l’attractivité des territoires autour du tourisme notamment, et de promouvoir les savoir-faire et produits du terroir aveyronnais».

Une enquête sera réalisée auprès des consommateurs et visiteurs des Marchés de Producteurs de Pays «afin d’évaluer l’impact de la marque», a annoncé Cécile Contastin. La présidente a par ailleurs tenu à remercier la Chambre d’agriculture «qui maintient son intérêt pour la démarche. Elle sait que c’est un formidable outil de communication auprès du grand public, permettant d’établir le dialogue entre agriculteurs et consommateurs, tout en contribuant à soutenir les circuits courts».

Site internet : www.marches-producteurs.com

D.B.