lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Finale départementale Ovinpiades au lycée La Roque : la filière ovine prépare la relève !

29 décembre 2016

Finale départementale Ovinpiades au lycée La Roque : la filière ovine prépare la relève !

Depuis quelques années, la filière ovine cherche à susciter des vocations chez les jeunes. Les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont l’un des symboles de cette volonté d’installer des nouveaux éleveurs de brebis en France. L’Aveyron organise une finale départementale, jeudi 5 janvier au lycée La Roque, qualificative pour la finale régionale en Lozère le 19 janvier.

Au cours de la prochaine décennie, 61 % des éleveurs de brebis allaitantes et 39% des éleveurs de brebis laitières partiront à la retraite. Pour assurer le renouvellement de ses générations mais également le maintien de sa production, la filière ovine devra donc installer près de 10?000 éleveurs dans le même temps.

Les atouts de cette production ne manquent pas : une politique agricole commune favorable, un bon maintien des prix, une adaptabilité remarquable des animaux offrant un large panel de con-duites d’élevage possibles, une demande en viande d’agneau supérieure à l’offre, des débouchés variés, des opportunités dans les démarches qualité,... Et argument non négligeable, les investissements nécessaires étant modérés, le retour sur investissement est rapide la filière part à la rencontre de ses futurs producteurs.

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont une invitation à découvrir le métier d’éleveur ovin de l’intérieur, au travers de gestes concrets et d’échanges avec des professionnels. Ces 4 dernières années, le concours a permis à près de 5 000 élèves de manipuler des brebis et de se projeter dans cette production qu’ils ne connaissent peu ou pas du tout, et en même temps d’en avoir une image plus positive.

Outre la technicité et la modernité de cet élevage, ils découvrent aussi son potentiel : organisation du travail, équipement, aide à l’installation, conduite d’élevage...

«Partager la passion du métier»

Edith Bonnefous, est responsable du comité de bassin ovins viande à la Chambre d’agriculture :

«Nous voulons faire vivre la filière, encourager l’installation. Aujourd’hui, il y a un renouveau et des indicateurs économiques positifs. La filière ovins viande est vivante ! Il est bien d’inviter les jeunes à découvrir cette production, sa technicité et sa modernité. Il y aura une conférence l’après-midi avec toutes les OP, avec une filière label rouge qui recherche des producteurs. Nous avons du revenu et cela contribue à notre épanouissement personnel. La conduite des brebis est un métier passionnant ! La filière est rémunératrice et nous pouvons aisément partager notre passion. Malgré ses exigences, ce type d’élevage est très bien adapté aux femmes. La PAC a favorablement rééquilibré les aides pour la filière, les prix des agneaux label rouge sont de bon niveau. Nous avons des conduites d’élevage souples, avec des agnelages que l’on peut organiser, de la génétique performante, des marges de progrès possibles. En cas d’installation ou reconversion, cette production se caractérise par des investissements modérés, avec un retour sur investissement rapide. C’est également positif que les Ovinpiades puissent exister au sein d’établissements scolaires agricoles, pour que notre profession soit aussi au contact des professeurs et du monde de l’éducation».

Recueilli par D.B.