lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Dimanche 17 décembre 2017 - 11h11


 

Archives VP
Journée Méca le 14 septembre à St Julien de Rodelle : les nouveautés en matériels

31 aout 2017

Journée Méca le 14 septembre à St Julien de Rodelle : les nouveautés en matériels

 

Comme dans tous les secteurs du machinisme, les évolutions des matériels d’épandage organique vont bon train, notamment grâce à la généralisation de l’électronique embarquée. Les possibilités offertes aujourd’hui apportent des fonctions nouvelles, Pour autant les solutions mécaniques n’ont pas toutes été explorées pour assurer un travail de qualité, tant en terme de qualité que de précision. En effet, la maîtrise des doses implique une plus grande qualité de travail pour valoriser au mieux les déjections.

Sur les épandeurs à fumier, la qualité et l’homogénéité des produits à épandre conditionnent tout autant la régularité et le respect de la dose qu’un DPAE (Débit Proportionnel à l’Avancement Electronique) sans pesée. Néanmoins, sur les appareils à hérissons verticaux, les dispositifs d’épandage sont aujourd’hui beaucoup plus agressifs (vitesse plus élevée des hérissons, dimension, forme et nombre de couteaux) et permettent d’améliorer la finesse d’épandage et la qualité de répartition transversale. De ce fait, les largeurs de travail augmentent également tout comme la puissance demandée.

Les volets de bordures dont la gestion peut être automatisée, commencent à se démocratiser. Outre le fait de limiter les projections en bord de route ou de cours d’eau, ils peuvent aussi servir au compostage en déchargement à poste fixe. Des dispositifs de télégonflage font leur apparition sur ce type de matériels, certaines marques comme Dangreville l’ont intégré au niveau de la construction, d’autres adaptent des kits du commerce. Les tabliers accompagnateurs et fond poussant constituent un plus indéniable pour améliorer la répartition au cours du déchargement et empêcher la matière de s’ébouler. Allier à un DPAE cette technologie apporte une précision importante, les mesures réalisées laissent apparaître des marges de progrès de plus de 50% avec ce dispositif par rapport à un épandeur conven-tionnel.

Pour les tonnes à lisier, c’est sans doute avec la rampe à pendillards que les solutions sont les plus aisées pour assurer une bonne répartition transversale. La préparation est importante pour la répartition mais la nature des lisiers des lisiers intervient également.

Des travaux menés à la station des Cormiers montrent le lien étroit entre le taux de matière sèche, la longueur moyenne des pailles et les risques de bouchage, et permettent de définir quels seront les lisiers les plus adaptés à ce dispositif d’épandage.

Rampes à patins

Les innovations les plus récentes concernant les tonnes à lisier sont les rampes à patins. Dérivées des rampes pendillards, elles sont alimentées soit par un broyeur répartiteur, soit par une vis sans fin située juste au-dessus des descentes. Elles permettent de réduire les odeurs et la volatilisation ammoniacale, et surtout d’introduire le lisier au plus près des racines sans salir les feuilles.

Des systèmes DPAE existent bien sûr aussi sur ces matériels, un débit mètre quantifie le volume épandu. Cette information gérée par un boîtier va générer un signal pour ajuster en permanence l’ouverture d’une vanne régulatrice de débit, de façon à respecter la valeur de consigne programmée par le chauffeur, quelle que soit la vitesse d’avancement.

L’analyse de la teneur en azote des lisiers, soit en début de chantier, avec des outils spécifiques, soit en temps réel, permet de connaître précisément la valeur des lisiers et les unités fertilisantes apportées. Ces données peuvent être sauvegardées pour mémoriser les travaux réalisés sur la parcelle.

Comme sur d’autres matériels d’épandage de grande culture, la technologie du guidage GPS peut également être associée aux rampes à pendillards, avec des dispositifs de coupures de tronçon, pour limiter les surdosages, gagner en précision et en confort de conduite.

JC PLATON FDCUMA