lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Laguiole : «Les éleveurs tiennent au Festival»

18 mars 2021

Laguiole : «Les éleveurs tiennent au Festival»

Christophe et sa vache Oseille, vache de 3 ans en label rouge Bœuf Fermier Aubrac.

Pour le festival des Bœufs de Pâques à Laguiole le 14 mars, Christophe Cancelier a préparé Oseille, vache de 3 ans, engagée dans le label rouge Bœuf Fermier Aubrac. Un animal qu’il prépare depuis 4 à 5 mois.

Installé depuis 2008 à Saint Rémy de Montpeyroux, cet éleveur a repris la suite de son père sur l’élevage familial. A 40 ans, il est à la tête d’un troupeau de 60 mères en race Aubrac, dont 85% en croisement Charolais. Engagé dans le label rouge BFA, il en produit entre 3 et 4 par an, il est aussi naisseur en IGP Fleur d’Aubrac.

Christophe Cancelier participait cette année pour la 6ème fois au Festival des Bœufs de Pâques à Laguiole. «J’aime y venir parce que cela permet de se comparer aux autres, de s’améliorer aussi dans l’engraissement des animaux et de dégager une plus-value» bienvenue en ces temps compliqués sur le marché de la viande. «Je suis en système classique broutard mais je suis engagé dans les filières de qualité Bœuf Fermier Aubrac et Fleur d’Aubrac parce que ces démarches nous apportent une garantie de prix, une visibilité aussi, ce qui n’est pas le cas sur le marché du maigre très fluctuant et à la baisse depuis plusieurs mois», explique Christophe Cancelier. «Nous avons la chance d’avoir ces filières de qualité pour valoriser nos animaux et d’avoir aussi le Festival pour promouvoir notre savoir-faire en matière de finition, d’engraisse- ment».

Sur le foirail, samedi, malgré la pluie et le froid, l’éleveur de Saint Rémy de Montpeyroux était heureux de pouvoir retrouver d’autres éleveurs car les occasions sont rares depuis un an. «Tout était très bien organisé et hormis la météo qui n’a pas été clémente, nous avons passé une belle journée», sourit Christophe Cancelier qui a trouvé un acheteur pour Oseille, vendue à 6,60 euros/kg. «Ce type d’événement nous redonne un peu de moral, c’est important !», conclut l’éleveur qui envisage d’engraisser quelques Fleurs d’Aubrac dans les années à venir... et pourquoi pas présenter au prochain festival une BFA et une Fleur d’Aubrac !

Eva DZ